ICI Radio-Canada Première

Dessine-moi un dimanche

Dessine-moi un dimanche

Le dimanche de 6 h à 10 h 

Franco Nuovo

Dessine-moi un dimanche

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 

Les meilleurs moments : Émission du dimanche 26 août 2012


Société

On vient tous de Tourouvre

Carte postale ancienne de la mairie de Tourouvre
Carte postale ancienne de la mairie de Tourouvre

On compte plus de 70 000 membres de la famille Gagnon au Québec, tous descendants des frères Mathurin, Jean et Pierre Gagnon, ainsi que de leur cousin Robert. Ils ont quitté leur région percheronne natale en 1640 pour venir peupler la côte de Beaupré et l'île d'Orléans, près de Québec. Pour inaugurer notre nouvelle chronique « On vient tous de quelque part », nous discutons du lieu d'origine des Gagnon avec Anne-Claire Filattre, responsable à Tourouvre (en Perche) du Musée de l'émigration française au Canada. 
 
Tourouvre, en Basse-Normandie, a été au 17e siècle le principal foyer de l'émigration française au Canada. C'est un village industriel et agricole de 1680 habitants, à 150 kilomètres de Paris, où sont localisées deux usines : la première produit toutes les échelles de pompier de France, et la deuxième produit des disques et des DVD. Situé au milieu de la forêt du Perche, le village compte beaucoup d'amoureux de la nature parmi ses citoyens, notamment des gens qui exercent des métiers reliés au bois et à la foresterie.  
 
Les frères Gagnon semblent n'avoir laissé aucune descendance en France, selon Anne-Claire Filattre, et il n'y a aucun Gagnon à Tourouvre.  

EN COMPLÉMENTAUDIO - On vient tous de quelque part: Les «Gagnons»

Société

Le premier conflit universitaire en Occident

Portrait d'Erasme, philosophe et penseur hollandais
Portrait d'Erasme, philosophe et penseur hollandais

Certes, le printemps érable a plongé le Québec dans la plus longue et la plus importante grève étudiante de son histoire. Mais puisque l'histoire nous enseigne bien souvent comment appréhender le présent, l'historienne Evelyne Ferron revient sur l'un des premiers conflits ayant perturbé la vie scolaire occidentale : les divergences entre les scolastiques et les humanistes au 15e siècle. 
 
Sous l'autorité des ecclésiastiques, l'enseignement scolastique était largement constitué de cours de théologie et s'inspirait fortement de la pensée aristotélicienne. Ne maîtrisant pas le grec ancien, les maîtres utilisaient des traditions douteuses et furent vilipendés par les humanistes, notamment Érasme, qui avait appris les langues anciennes et réalisé l'ampleur du savoir perdu. Ainsi sont nées les premières universités scolastiques: Paris, Bologne et Oxford.

EN COMPLÉMENTAUDIO - Crises universitaires à travers l'histoire

Société

Les croisades et l'après-11 Septembre : du pareil au même?

La bataille d'Arsouf, par Eloi Firmin Feron (tableau du xixe siècle)
La bataille d'Arsouf, par Eloi Firmin Feron (tableau du xixe siècle)

Les attentats du 11 septembre 2001 ont modifié profondément les relations internationales et signifié la résurgence en Occident d'une violence exercée au nom de Dieu. Prenant appui sur cette nouvelle réalité, l'Université de Montréal propose une série de conférences qui retracent les origines de la guerre sainte dans sa version occidentale : les croisades. Le chercheur Raphaël Weyland nous explique que les sources de conflit religieux entre Orientaux et Occidentaux n'ont pas tellement changé depuis le Moyen-Âge. 
 
Vers les 8e et 9e siècles, l'autorité du pape s'est affirmée plus fermement et n'a cessé de croître. C'est à ce moment que les catholiques ont cessé de « tendre l'autre joue » et se sont montrés plus combatifs devant leurs ennemis religieux.  
 
Raphaël Weyland explique que, si l'objectif était d'attaquer les ennemis de l'Église, les troupes militaires du pape justifiaient aussi leurs actes par leurs préjugés à l'égard des Orientaux, qu'ils considéraient comme mous et paresseux. Ils s'inscrivaient à cet égard dans une tradition toute romaine : les textes grecs sont très méprisants à l'endroit des Orientaux. 
 
Pour d'autres regards sur les croisades, il faut aussi lire Le choc des civilisations, de Samuel Huntington, Orientalisme, d'Edward Saïd, et Les croisades vues par les Arabes, d'Amin Maalouf. Toutes ces œuvres sont au programme de la série de conférences de Raphaël Weyland présentée aux Belles Soirées de l'Université de Montréal, du 5 au 26 septembre 2012. 

EN COMPLÉMENTAUDIO - Brève histoire des Croisades

Société

Au duo philo : sondages, sophismes et Machiavel

Les campagnes électorales sont devenues indissociables des sondages menés quotidiennement par des firmes utilisant toutes sortes de méthodes. Le moins que l'on puisse dire est qu'il s'agit d'une science inexacte. Elle est pourtant hautement prise en considération par les médias, la population et les hommes politiques. Peut-on s'y fier? Nos philosophes Normand Baillargeon et Xavier Brouillette se consacrent à cette épineuse question, en plus d'évoquer la pensée de Nicolas Machiavel, toujours pertinente en période d'agitation politique, et de faire le palmarès des sophismes de la semaine. 
 
Principaux paralogismes : raisonnements faux, faits de bonne foi, contrairement aux sophismes. Présentés par Normand Baillargeon

EN COMPLÉMENTAUDIO - La philosophie de Machiavel

Société

Le Transsibérien à l'épreuve du réel

De retour d'un long voyage autour du monde, le journaliste Jérôme Labbé nous raconte les mythes entourant le légendaire Transsibérien et il nous fait part de son expérience à bord du train.

EN COMPLÉMENTAUDIO - Train mythique: Transsibérien

Arts et culture

L'homme qui a fait connaître les livres belges au Québec

Dimitri Kasan a dirigé la succursale nord-américaine des éditions Marabout et proposé, dès ses débuts, des livres de poche et des publications originales dans tous les domaines. Il a notamment popularisé au Québec la série des bandes dessinées Bob Morane. Sylvie Delorme nous parle de l'exposition que lui consacre la bibliothèque de l'Université Laval, à Québec. 

EN COMPLÉMENTAUDIO - Dimitri Kasan: portrait

Société

Les nouvelles passées sous notre radar

Nos collaborateurs évoquent quelques nouvelles ayant échappé à l'attention médiatique cette semaine. Gilles Jobidon nous parle en direct de Québec, Ariel Dumont nous donne des nouvelles de Rome, et Maxime Denis revient sur l'actualité saguenéenne. 

EN COMPLÉMENTAUDIO - Les nouvelles d'ici et d'ailleurs

Livres

Les philosophes ont la solution à vos problèmes

Notre collaboratrice Caroline Allard a lu pour nous le livre Conseils hautement philosophiques à l'usage du quotidien de Jean-François Pillard, publié aux éditions Milan. 
 

EN COMPLÉMENTAUDIO - Philosphie et quotidien

Société

Léolo traverse les années

En 1992, Jean-Claude Lauzon réalisait son film le plus marquant, Léolo, partiellement inspiré du roman L'avalée des avalés, de Réjean Ducharme. Retour sur cette œuvre importante du répertoire québécois que le magazine Times a déclaré l'un des meilleurs films de tous les temps.

EN COMPLÉMENTAUDIO - Autour de «Léolo»

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Sur les traces de Kerouac, le livre numériqueLes mots de Franco Nuovo
Concours La route des 20 : votez maintenantConcours La route des 20 : votez maintenant