ICI Radio-Canada Première

Désautels le dimanche

Désautels le dimanche rss

Le dimanche de 10 h à 12 h

Michel Désautels

Désautels le dimanche

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du dimanche 2 octobre 2016


Politique

Quelle cure de jeunesse pour le PQ?

De gauche à droite : Jean-François Lisée, Paul St-Pierre-Plamondon, Martine Ouellet et Alexandre Cloutier
De gauche à droite : Jean-François Lisée, Paul St-Pierre-Plamondon, Martine Ouellet et Alexandre Cloutier     Photo : Paul Chiasson

Le Parti québécois (PQ) rejoint principalement les baby-boomers et beaucoup moins les jeunes, selon une étude récente réalisée par deux chercheurs, Valérie-Anne Mahéo et Éric Belanger, du Centre pour l'étude de la citoyenneté démocratique (CECD).  
 
Cette situation inquiète grandement certains jeunes péquistes que notre reporter, Frank Desoer, a rencontrés au gré de différents événements partisans qui ont eu lieu ces deux dernières semaines dans la région de Montréal. 
 
Plusieurs facteurs peuvent expliquer la désaffection des jeunes envers le PQ, selon le chercheur en science politique Éric Montigny : le vieillissement de la population, mais aussi un diminution du clivage entre le oui et le non. 
 
Il explique la situation au micro de Michel Désautels
 
Consultez le reportage web de Frank Desoer

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Quand le PQ peine à séduire les jeunes

Société

Vieillesse d'aujourd'hui : les engagements du gouvernement Trudeau

Soutien aux personnes âgées
Soutien aux personnes âgées     Photo : iStock

Augmentation importante du nombre d'aînés, accélération du nombre de départs à la retraite, questionnements récurrents sur les façons de vieillir et surtout sur les services à offrir... La société canadienne est maintenant appelée à ouvrir la discussion. Quelles politiques doit-on établir, pour quels objectifs, et avec quels moyens?  
 
Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, répond aux questions de Michel Désautels

International

Shimon Peres, un parcours politique tortueux

Shimon Peres s'adresse à la communauté juive de Los Angeles, Mars 2012
Shimon Peres s'adresse à la communauté juive de Los Angeles, Mars 2012     Photo : Phil McCarten / Reuters

L'ancien président israélien, qui a aussi été plusieurs fois ministre et deux fois premier ministre, a occupé toutes les fonctions politiques importantes de son pays. Avec sa mort, c'est le dernier des pères fondateurs d'Israël qui disparaît. Il laisse derrière lui un héritage politique majeur, mais non exempt de questionnements : aurait-il pu sceller un accord de paix avec les Palestiniens dans la foulée de l'assassinat de son allié politique, Yitzhak Rabin? 
 
La chronique de Léo Kalinda, réalisée à partir d'entrevues menées avec l'historien Michel Bar-Zohar, auteur de Shimon Peres et l'histoire secrète d'Israël, Elie Barnavi, ex-ambassadeur d'Israël en France et participant aux négociations pour les accords de paix d'Oslo, et Leïla Shahid, ancienne déléguée générale de l'Autorité palestinienne en France et ex-ambassadrice de la Palestine auprès de l'Union européenne, présente aux négociations pour les accords de paix d'Oslo. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Aux obsèques de Shimon Pérès, la «fin d''une époque» (Le Figaro)

Société

Quand la Grande-Bretagne déportait ses enfants pauvres vers les colonies

Jeune garçon des années 1930
Jeune garçon des années 1930     Photo : iStock / Andrew Rich

Londres a envoyé vers le Canada et l'Australie plus de 100 000 enfants issus de milieux défavorisés, et ce, souvent à l'insu de leurs parents, entre la fin du 19e siècle et les années 60. Des descendants de ces enfants déracinés transplantés dans les colonies, les British Home Children, se mobilisent et tentent de reconstituer ce pan méconnu de leur histoire familiale. 
 
Michel Désautels reçoit Carolyn Perkes, secrétaire du British Home Child Group International. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le site du regroupement British Home Child Group

Société

Du Nunavik à Montréal, le blues des étudiants inuits

Trois étudiants inuits du Collège Montmorency avec leur conseillère en formation scolaire.
Trois étudiants inuits du Collège Montmorency avec leur conseillère en formation scolaire.     Photo : Radio-Canada / Akli Aït Abdallah

Louisa sera infirmière. Liliane veut devenir dentiste. Bobby, lui, espère devenir pilote. Près de 40 Inuits descendent chaque année « dans le sud » pour étudier au cégep. Mais quitter le village et la toundra ne se fait pas sans douleur et les décrocheurs sont nombreux. Akli Aït Abdallah a rencontré des jeunes et leurs conseillères. 
 
À compter d'août 2017, les Inuits auront accès à un programme où la culture du Nunavik sera à l'honneur pour les garder à l'école et former l'élite inuite de demain.  
 
Consultez le reportage web d'Akli Aït Abdallah : voyez les photos des étudiants inuits dans leur quotidien. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Quelques détails sur le programme Nunavik Sivunitsavut
HYPERLIEN - Le Nunavuk en chiffres (2015)

International

La Colombie face à l'épreuve des compromis

Poignée de main entre le président Juan Manuel Santos, à gauche, et le chef des FARC, Rodrigo Londono, scellant le traité de paix
Poignée de main entre le président Juan Manuel Santos, à gauche, et le chef des FARC, Rodrigo Londono, scellant le traité de paix     Photo : PC/Fernando Vergara

Après plus de 50 ans de guerre civile entre le gouvernement et les rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) - un conflit qui a fait plusieurs centaines de milliers de morts et des millions de déplacés -, les deux parties ont signé un accord de paix très attendu. La population colombienne se prononce aujourd'hui sur celui-ci.  
 
Le journaliste de RCI Martin Movilla s'est rendu l'été dernier en Colombie, notamment dans les territoires contrôlés par les FARC. Il raconte l'état d'esprit de la population colombienne à l'occasion de cette consultation. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La Colombie tourne la lourde page du conflit avec les FARC

Société

Vieillir aujourd'hui : il faut revoir notre conception de l'âge

Huit visages de la vieillesse
Huit visages de la vieillesse     Photo : Radio-Canada / Ginette Lamarche

Il ne faut pas mettre tous ceux qui ont franchi le cap de la soixantaine dans une catégorie à part et les y cantonner. Pour l'ancien professeur de travail social à l'UQAM Jean Carette, vieillir, c'est simplement atteindre une nouvelle étape de vie : ceux qui sont rendus là ont un rôle important à jouer dans la société. Michel Désautels en discute avec lui. 
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Réécoutez notre série de reportages et d'entrevues L'Afrique en marche

«Jeunes et inspirants», une série de portraits de Marie-France Bélanger

Dernière baladosiffusion disponible

Désautels le dimanche

Réseaux Sociaux Radio-Canada Info Désautels le dimanche
Série Vieillesse d'aujourd'huiBlogue des correspondantsPère-Marquette : l'école de tous les défisViolence contre les femmes autochtones