ICI Radio-Canada Première

Désautels le dimanche

Désautels le dimanche rss

Le dimanche de 10 h à 12 h

Michel Désautels

Désautels le dimanche

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Les meilleurs moments : Émission du dimanche 15 février 2015


International

Mohamed Fahmy se confie

Photo publée sur le compte Twitter de Mohamed Fahmy après sa libération.
Photo publée sur le compte Twitter de Mohamed Fahmy après sa libération.     Photo : Mohamed Fahmy

Après 411 jours de détention au Caire, en Égypte, Mohamed Fahmy profite pleinement du quotidien en liberté. Il demeure toutefois réaliste et n'espère pas grand chose du prochain procès qui doit décider de son sort ainsi que de celui de son collègue Baher Mohammed : «L'Égypte est décidé à inscrire dans les livres d'histoire qu'Al-Jazeera est une chaîne qui fabrique et soutient les terroristes». 
Mohamed Fahmy critique aussi les efforts du Canada le concernant. Pour lui, l'intervention de l'ancien ministre des Affaires étrangères John Baird a été contreproductive et les démarches, en général, inefficaces. 
Marie-Ève Bédard a recueilli les commentaires du journaliste canadien d'origine égyptienne.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - L'article de la CBC sur cette entrevue.
HYPERLIEN - Mohamed Fahmy est en liberté, mais son avenir demeure nébuleux

Politique

Pour des régions québécoises habitées et prospères

Entrée du village d'Esprit-Saint dans le Bas-Saint-Laurent
Entrée du village d'Esprit-Saint dans le Bas-Saint-Laurent     Photo : Radio-Canada/Akli Aït-Abdallah

Cinquante ans après les Opérations Dignité, l'instinct de survie est toujours très vif dans les communautés dites dévitalisées et les régions dites éloignées du Québec. Au terme d'une saison de bouleversements dans les structures de gouvernance locale et de développement économique régional, la suggestion du président du Conseil du patronat de soutenir le départ des habitants des municipalités vulnérables a jeté de l'huile sur le feu. Même s'il a nuancé son propos après-coup, la polémique ne s'essouffle pas; le mouvement «Touche pas à mes régions», qui relance le débat sur l'occupation du territoire et l'autonomie des régions du Québec, gagne sans cesse des appuis. 
 
Esprit-Saint: le cri du coeur d'une municipalité dévitalisée 
 
Akli Aït-Abdallah s'est rendu à Esprit-Saint, un village du Bas-Saint-Laurent fondé en 1937, pour sonder quelques-unes des 400 personnes qui occupent ce coin du Haut-Pays. Les échos de la bataille qu'ils ont mené dans les années soixante-dix dans la foulée des plans du Bureau d'Aménagement de l'Est du Québec s'y font entendre même chez les plus jeunes. Pour tous, remettre une fois de plus en question leur attachement à la campagne, à la forêt et à un mode de vie profondément influencé par ceux-ci, même s'il ne correspond pas à une conception plus économique de la vitalité, est un affront. Les Spiritois ne demandent pas mieux que de prospérer, mais pas au prix de l'exil.  
 
Développer les régions : entre querelles et défis 
 
Michel Désautels poursuit la réflexion avec le professeur émérite et auteur Bernard Vachon et le maire de Rimouski Éric Forest. L'un a consacré sa carrière à comprendre toutes les facettes de l'occupation du territoire; l'autre connaît toutes les ficelles que tirent ceux qui le gouverne. Survol des causes et des solutions à l'éternel problème du développement des régions québécoises. 
 
Consultez le web reportage en complément : L'instinct de survie d'Esprit-Saint
 
La question de la semaine : Y a-t-il des solutions au problème des villages dévitalisés? 
Faites-nous part de vos commentaires ci-dessous. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - «La passion du rural» Tome I de Bernard Vachon
HYPERLIEN - «Évolution récente du Québec rural, 1961-2014. De l'exode au puissant désir de campagne», Tome II, de Bernard Vachon
HYPERLIEN - Les grands débats – La complexité des territoires occupés – Le Devoir

Pour un excellent résumé de l''histoire récente des politiques de la ruralité au Québec

HYPERLIEN - Tout le monde en parlait - Les Opérations Dignité

12 août 2012

Économie et affaires

Accès à la justice : des conseils dans le métro

Une file d'attente à la station Berri-UQAM pour rencontrer un avocat ou un notaire lors d'une Clinique juridique populaire dans le me´tro.
Une file d'attente à la station Berri-UQAM pour rencontrer un avocat ou un notaire lors d'une Clinique juridique populaire dans le me´tro.     Photo : Juripop

La clinique JuriPop remporte un succès retentissant avec son offre de conseils juridiques gratuits dans le métro de Montréal, où elle tient bureau tous les lundis de février. Myriam Fimbry y a constaté que malgré la réforme en cours au Québec pour améliorer l'accès à la justice, il est toujours très complexe pour plusieurs de s'y retrouver et de se faire entendre, en matière de droit.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Ottawa verse 8 M$ pour l'accès à la justice en français – Radio-Canada
HYPERLIEN - Une 1re enquête sur le sentiment d'accès à la justice chez le citoyen

Une recherche menée par le professeur Jean-François Roberge de l''Université de Sherbrooke auprès de personnes ayant pris part à des médiations menées par des juges, introduites depuis 10 ans dans le Code de procédure civile.

HYPERLIEN - Bouleversement aux petites créances

Le reportage de nos collègues de La Facture, 13 janvier 2015

International

Ukraine: la trêve tiendra-t-elle ?

Le président de la Biélorussie, Alexander Lukashenko accueillait les dirigeants de la Russie, Vladimir Poutine, de l'Allemagne, Angela Merkel, de la France, François Hollande et de l'Ukraine, Petro Poroshenko, pour des pourparlers de paix à Minsk le 11 février 2015.
Le président de la Biélorussie, Alexander Lukashenko accueillait les dirigeants de la Russie, Vladimir Poutine, de l'Allemagne, Angela Merkel, de la France, François Hollande et de l'Ukraine, Petro Poroshenko, pour des pourparlers de paix à Minsk le 11 février 2015.     Photo : Reuters/Grigory Dukor

Quelque heures après l'entrée en vigueur de Minsk II, l'accord qui aspire à mettre fin à la Guerre du Donbass faisant rage depuis un an, le cessez-le-feu entre les indépendantistes prorusses et l'armée ukrainienne est-il respecté? Sébastien Gobert fait le point sur cette entente fragile conclue à l'arrachée après 16 heures de tractations intenses mettant à contribution la Russie, l'Ukraine, mais aussi la France et l'Allemagne. Le journaliste basé à Kiev rend compte du pragmatisme et de l'espoir qui animent la population de l'oblast de Donetsk, pressée de reprendre une vie normale et de reconstruire ce qui a été détruit, autant que faire se peut.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le texte de l'accord et une chronologie de l'évènement mis en ligne par l'Élysée.

International

La corruption au coeur des conflits contemporains

Sarah Chayes publie «Thieves of State» chez W.W. Norton

Les conflits en Afghanistan, en Syrie, en Irak, en Ukraine et au Nigéria ont une cause en commun : la corruption. C'est ce que soutient Sarah Chayes, chercheure à la Fondation Carnegie pour la paix internationale. Dans l'essai Thieves of State, qu'elle vient de publier, elle démontre que c'est en premier lieu souvent la déliquescence des états qui ouvre la porte aux extrémistes et aux révolutionnaires, leur rendant la tâche plus facile pour se financer, gagner en soutien populaire et en contrôle auprès des citoyens et des forces de l'ordre usés par les abus et la négligence.

Société

L'amour prise deux

Des participants à la marche hebdomadaire de l’Agence sociale Jass.
Des participants à la marche hebdomadaire de l’Agence sociale Jass.     Photo : Radio-Canada/Ginette Lamarche

Les flèches de Cupidon auraient-elles moins d'effet au Québec? Nous sommes parmi les sociétés où le divorce est le plus fréquent. Comment refaire sa vie amoureuse à l'heure de la retraite, quand on a déjà eu une première famille et que notre réseau, parfois, s'y résume?  
 
Ginette Lamarche a suivi des cinquantenaires et soixantenaires qui participent à des activités de rencontre. Elle nous présente leurs réflexions sur l'amour et la vie à deux, des réflexions qui divergent beaucoup en fonction du sexe.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Jass pour les célibataires – Organisme à but non lucratif

International

Debout Madagascar

La chanteuse d'origine malgache Razia Said.
La chanteuse d'origine malgache Razia Said.     Photo : Jamie Ambler

Léo Kalinda nous parle du combat de l'artiste Razia Said : sauver la fabuleuse biodiversité de Madagascar, menacée par l'exploitation forestière et l'agriculture intensives. La chanteuse organise des festivals de musique pour sensibiliser le monde aux dangers qui guettent son île natale et y finance des plantations d'arbres. Razia Said sera de passage à Montréal dimanche le 22 février pour faire entendre les pièces de son dernier album, Akory, sur lequel elle aborde les défis politiques et environnementaux qui la préoccupent. 
 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Communauté Facebook de Wake up Madagascar

Société

Le gagnant du livre

La semaine dernière, Michel Désautels vous offrait la possibilité d'obtenir un exemplaire de l'ouvrage Quartiers disparus, écrit sous la direction de Catherine Charlebois et Paul-André Linteau et publié aux Éditions Cardinal.  
 
La question qui vous était posée : Dans les années 50 et 60, à Montréal, trois quartiers sont disparus ou ont été considérablement modifiés : Le Red Light, le Faubourg à M'lasse et... Quel est le nom du troisième quartier ? 
 
La réponse à la question est : Goose Village 
 
Et le gagnant est Jean-Guy Couture de Québec 
 
Merci à tous les participants 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Réécoutez notre série de reportages et d'entrevues L'Afrique en marche

«Jeunes et inspirants», une série de portraits de Marie-France Bélanger

Dernière baladosiffusion disponible

Désautels le dimanche

Réseaux Sociaux Radio-Canada Info Désautels le dimanche
Série Vieillesse d'aujourd'huiBlogue des correspondantsPère-Marquette : l'école de tous les défisViolence contre les femmes autochtones