#2a##5j##3# #5# De nouvelles règles pour la prostitution au Canada | Désautels le dimanche | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Désautels le dimanche

Désautels le dimanche rss

Le dimanche de 10 h à 12 h

Michel Désautels

Désautels le dimanche
Logo Radio-Canada

Politique

De nouvelles règles pour la prostitution au Canada

Le dimanche 8 juin 2014

Prostituées dans la rue, la nuit
Prostituées dans la rue, la nuit.

Sommé par la Cour suprême de revoir ses lois sur la prostitution pour garantir la sécurité des travailleuses du sexe, le gouvernement canadien présentait cette semaine un projet de loi interdisant le proxénétisme, l'achat et la publicité de services sexuels, de même que leur offre dans des lieux publics susceptibles d'être fréquentés par des mineurs. 
Ce projet de loi répond-il aux exigences du plus haut tribunal du pays? Propose-t-il le meilleur modèle possible pour les prostituées, le monde qui gravite autour d'elles et la société canadienne? Désautels le dimanche consacre une heure de son émission à cet épineux sujet. 
 
Le fameux modèle suédois 
 
La Suède a été le premier État à adopter, il y a 15 ans, une loi audacieuse qui permet la vente de services sexuels, mais pas l'achat. Au nom de l'égalité homme-femme, le pays a entrepris d'éradiquer la prostitution. Les clients sont traqués et pénalisés. Il existe des mesures pour inciter les femmes à quitter la prostitution. Répété sur toutes les tribunes, le message est entré dans les moeurs : la prostitution, c'est mal. Comme Ottawa s'inspire largement de Stockholm, Dorothée Giroux a voulu vérifier si le modèle suédois remplissait ses promesses. 
Consultez l'article web de Dorothée Giroux. 
 
 
Suisse : Incursion dans un monde plus du tout interlope 
 
Ginette Lamarche revient, elle, de Genève où l'on a choisi la voie opposée : là-bas, la prostitution est légale, réglementée par les cantons, et même soumise à l'impôt sur le revenu. Les travailleuses indépendantes et les entrepreneurs que notre journaliste a rencontrés dans la rue, dans une boutique érotique et dans un salon érotique lui ont tous dit que les prostituées exerçaient leur métier dans la sécurité et le respect en Suisse. Même la police est d'accord : imposer le modèle suédois dans le milieu serait, selon eux, la pire chose à faire. 
Consultez l'article web de Ginette Lamarche
 
 
Un débat qui s'annonce long et houleux 
 
Pour la porte-parole de la Coalition des femmes pour l'abolition de la prostitution, Diane Matte, le Canada se dote enfin d'un cadre législatif présentant le travail du sexe comme un acte inégalitaire, mais ne va pas au bout de la démarche en matière de protection des femmes. La juriste et chercheuse Lucie Lemonde est beaucoup plus catégorique : par idéologie partisane, le gouvernement de Stephen Harper met les travailleuses du sexe en grand danger et entraînera une nouvelle ronde de débats et de contestations qui coûtera cher et durera plusieurs années.  
 
Notre question, cette semaine : Quel modèle devrait choisir le Canada pour assurer la sécurité des prostituées? 
 
Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Comment encadrer la prostitution?

Un dossier de Radio-Canada.

HYPERLIEN - La prostitution au Canada en chiffres
HYPERLIEN - Le texte du projet de loi C-36
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

5 février 2017

Justin Trudeau abandonne le projet de réforme électorale

22 janvier 2017

Réforme électorale : Trudeau doit respecter sa promesse

4 décembre 2016

Les oléoducs de la discorde

9 octobre 2016

La campagne de Donald Trump dans la tourmente

9 octobre 2016

Un nouveau chef pour le Parti québécois

2 octobre 2016

Quelle cure de jeunesse pour le PQ?