ICI Radio-Canada Première
Jeudi à 21 h
Logo Radio-Canada
Commanditaire

Les frères Nelson, médecins et patriotes des rébellions du Bas-Canada

Chef du samedi 27 juin 2009


Les frères Nelson, médecins et patriotes des rébellions du Bas-Canada


Wolfred Nelson a été un des chefs des patriotes de la première rébellion de 1837. Son frère Robert a été proclamé premier président de la république indépendante du Bas-Canada.

Un vent de changement
À la fin du 18e siècle, la Nouvelle-France devient britannique, et les colonies britanniques de la Nouvelle-Angleterre se déclarent indépendantes. En 1791, l'Angleterre adopte une nouvelle constitution et crée le Haut-Canada (Ontario) et le Bas-Canada (Québec).

En 1834, Louis-Joseph Papineau, chef du Parti patriote, présente à l'Assemblée 92 résolutions qui visent à obtenir une vraie démocratie. Le refus de Londres provoque les rébellions de 1837. William Lyon Mckenzie dirige la rébellion du Haut-Canada, et Louis-Joseph Papineau, celle du Bas-Canada.

Des médecins engagés
Wolfred (1791-1863) et Robert Nelson (1794-1873) sont les fils d'un instituteur britannique immigré à Sorel. Ils commencent leur pratique de médecins au sein de l'armée britannique. À partir de 1827, les frères Nelson se présentent en politique dans le Parti patriote. Pendant les rébellions du Bas-Canada en 1837-1838, ils s'engagent militairement contre le pouvoir.

Le parti des petits et des pauvres
Ces réformistes, qui se sont opposés aux tories, ont pris le parti des Canadiens français, de la démocratie et de la justice. Ils ont été de grands chefs politiques, de véritables héros, mais avant tout, de véritables monuments humanitaires. Wolfred Nelson a terminé ses jours à Montréal. Robert, après avoir tenté d'autres insurrections à partir de la frontière américaine, a fini ses jours à New York, aux États-Unis.

Les suites
W. Lyon Mckenzie, chef de la rébellion du Haut-Canada, devint membre de l'Assemblée législative de la province du Canada. Son petit-fils, William Mackenzie King, devint premier ministre du Canada.

Jules Verne a écrit, en 1889, Famille-sans-nom, un roman historique sur la rébellion des patriotes.

Invité en deuxième heure :

François Labonté est l'auteur de Alias Anthony St-John: les patriotes canadiens aux États-Unis: décembre 1837-mai 1838. première partie, publié aux Presses de l'Université Laval en 2004. Il est en train d'écrire un livre sur Robert Nelson.

Références : bibliographie et hyperliens

Écrits d'un patriote, par Wolfred Nelson, édition préparée par Georges Aubin, éditions Comeau et Nadeau, 1998.

Médecins et patriotes, par Marcel J. Rheault et Georges Aubin, éditions du Septentrion.

Wolfred Nelson et son temps, par Wolfred Nelson Jr (arrière-petit-fils), Éditions du Flambeau, Montréal, 1947.

Robert Nelson: déclarations d'indépendance et autres écrits, édition établie et annotée par Georges Aubin, éditions Comeau et Nadeau, 1998.

Dr Robert Nelson, le médecin rebelle par Mary Sodelstrom, éditions de l'Hexagone, 2005.

Présentement à l'antenne de la télé

23 h 05

ENTRÉE PRINCIPALE

Ailleurs sur Radio-canada.ca