ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C
Logo Radio-Canada

International

Une voix anticonformiste s'éteint : Jean-François Nadeau sur la mort de Charb

Le mercredi 7 janvier 2015

Le dessinateur Charb, en 2012
Le dessinateur Charb, en 2012     Photo : AP/Michel Euler

« Charb n'aurait pas parlé d'une attaque contre la presse », croit Jean-François Nadeau. Il aurait plutôt condamné « une attaque contre une forme différente de pensée ». Le directeur adjoint de l'information du Devoir a réagi sur nos ondes à la mort de Stéphane Charbonnier, l'un des dessinateurs vedettes de Charlie Hebdo, qu'il connaissait bien. 
 
M. Nadeau a poursuivi, prenant son temps pour bien choisir ses mots, en dénonçant « la façon la plus primaire de faire taire la parole publique ». Charlie Hebdo se proposait d'envisager le monde en toute liberté, alors que, selon M. Nadeau, beaucoup d'autres médias disent la même chose. 
 
À l'heure où la concentration de la presse se charge d'uniformiser les discours, selon le journaliste, l'important est de permettre aux voix discordantes d'exister dans l'espace public. Il reprend les mots de Voltaire : « Je suis contre ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire .» Et Charb se frottait souvent aux frontières de cette liberté, rappelle-t-il.  
 
Les assaillants ont utilisé « la façon la plus brutale de faire taire quelqu'un, mais de loin la moins intelligente », résume Jean-François Nadeau. Les journalistes et les dessinateurs du Charlie Hebdo sont dorénavant passés à une « sorte d'immortalité », à l'histoire.


* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

24 juillet 2015

Le Kenya se réjouit d'accueillir Barack Obama

20 juillet 2015

Élection dans un climat de tension au Burundi

26 juin 2015

La Grèce à la croisée des chemins

16 juin 2015

Lire les écrits qui ont mené Raif Badawi en prison

12 juin 2015

Acquittement de DSK : « Le verdict n'a pas été une surprise »

8 juin 2015

Le G7 n'est plus ce qu'il était