ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
16
17
181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 17 mars 2015


Société

Homme mort dans le métro : le coroner revoit son rapport

L'homme était dans un état critique lorsqu'il a été transporté à l'hôpital.
L'homme était dans un état critique lorsqu'il a été transporté à l'hôpital.     Photo : Radio-Canada

Jacques Ramsay, qui avait condamné l'indifférence générale qui régnait dans le métro en janvier 2014, revient sur ses propos : un changeur du métro et trois usagers ont porté assistance à Radil Hebrich, qui avait été blessé par une rame et qui a succombé à ses blessures plus tard. Marie-France Bazzo en discute avec Philippe Schnobb, président du conseil d'administration de la Société de transport de Montréal. ​ 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Homme laissé pour mort dans le métro : le coroner modifie son rapport
HYPERLIEN - Un homme mort dans l'indifférence sur le quai du métro de Montréal

Société

Qui a volé le coeur du frère André?

À droite, le frère André immortalisé et à gauche, la relique de son coeur.
À droite, le frère André immortalisé et à gauche, la relique de son coeur.     Photo : Gracieuseté de l'Oratoire Saint-Joseph

Un coeur valeureux, « qui a tant aimé », selon les mots du père Claude Groulx, était conservé à l'oratoire Saint-Joseph comme signe de cet amour envers les gens. Le 16 mars 1973, les pères de Sainte-Croix se sont aperçus que le coeur du frère André, avait disparu de son reliquaire. Presque deux ans plus tard, il a été retrouvé dans le sous-sol d'une maison à Montréal. On ignore jusqu'à aujourd'hui l'identité des voleurs, mais Hugo Lavoie mène l'enquête.  
 
Le frère André a fondé l'oratoire Saint-Joseph et il a été canonisé en 2010. De nombreux croyants lui attribuent des dons de guérisseur.  
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Archives : le miracle du frère André

Société

L'émeute du Forum de 1955 et la Révolution tranquille

Fumée d'une bombe lacrymogène dans le Forum de Montréal, le 17 mars 1955
Fumée d'une bombe lacrymogène dans le Forum de Montréal, le 17 mars 1955     Photo : Radio-Canada

L'idée que l'émeute déclenchée par la suspension de Maurice « Rocket » Richard soit un signe annonciateur de la Révolution tranquille est erronée, explique le professeur et auteur Benoît Melançon. Bien que l'émeute ait contribué à alimenter le culte autour du mythique joueur de hockey, son rôle s'est construit et a été intégré au fil du temps au récit national. Retour sur les 60 ans d'un événement somme toute marquant pour le hockey et pour Montréal.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Récit : Les 50 buts en 50 parties de Maurice Richard et l'émeute de 1955
HYPERLIEN - Archives : Émeute au Forum
HYPERLIEN - Archives : Vers 50 buts en 50 parties


Société

La revue des médias d'Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
16
17
181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau