#2a##5j##3# #5# Archives | C'est pas trop tôt! | ICI Radio-Canada Premi�re
Radio-Canada - zone Radio

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
1
2
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Les meilleurs moments : �mission du vendredi 2 janvier 2015


Art de vivre

Les cures détox ne sont pas la solution miracle

Un frappé aux fruits et épinards
Un frappé aux fruits et épinards     Photo : iStock

Après les excès du temps des Fêtes, le nutritionniste Bernard Lavallée déconseille d'entreprendre une cure de détoxication comme la tendance le veut. Mieux vaut reprendre des habitudes alimentaires normales rapidement. 
 
Notre corps n'a pas besoin de détoxication, puisqu'il est fait pour éliminer tout seul les toxines. « Les reins et le foie sont là pour ça. Ce n'est pas une bouteille de jus qui va le faire », explique Bernard Lavallée.  
 
Il souligne que les diètes de jus ne sont pas faites pour nous nourrir pendant longtemps. « Ils ne contiennent pas assez de calories et les aliments ne sont pas assez variés. Ça ne nous donne pas tous les nutriments dont on a besoin, explique Bernard Lavallée. On va perdre du poids très rapidement, sauf qu'on ne perd pas du gras, mais de l'eau. » 
 
Pour bien se remettre des excès des Fêtes, le nutritionniste recommande de reprendre des habitudes alimentaires normales. « Il est plus important d'adopter de saines habitudes de vie que de maigrir », rappelle-t-il.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Le blog de Bernard Lavallée : Le nutritionniste urbain

Société

Melissa Mollen Dupuis, la voix déterminée des autochtones du Québec

Mélissa Mollen Dupuis, co-fondatrice d'Idle no more au Québec
Mélissa Mollen Dupuis, co-fondatrice d'Idle no more au Québec     Photo : Radio-Canada/Coralie Mensa

Au Québec, le mouvement Idle no more fête son deuxième anniversaire. Sa cofondatrice, Melissa Mollen Dupuis, se réjouit aujourd'hui du bon traitement médiatique de la cause autochtone, ce qui n'a pas toujours été le cas auparavant.  
 
« Dans les deux dernières années, on a commencé à parler dans les médias de beaucoup de sujets autochtones que les Québécois ne connaissaient pas. Ça a aidé à faire connaître des causes comme les femmes autochtones assassinées disparues, ou le pensionnat indien », explique Melissa Mollen Dupuis.  
 
La militante innue constate que de plus en plus de Québécois manifestent un intérêt grandissant pour leurs racines autochtones. « Ça commence à redevenir une fierté », constate-t-elle.  

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Retrouvez toutes les grandes entrevues des Fêtes à C'est pas trop tôt

Société

La revue de presse de Jean-Hugues Roy

La revue de presse de Jean-Hugues Roy
La revue de presse de Jean-Hugues Roy     Photo : iStock

Quelques conseils d'articles à lire et de revues des médias à réécouter.  
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
1
2
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau