ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34567
8
9
10
11
121314
15
16
1718192021
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 11 août 2015


Société

Les Bornéo comme solution de rechange aux bouteilles d'eau

Fontaines Bornéo
Fontaines Bornéo     Photo : Facebook Bornéo/Omar Abad Ostojic

Après quelques modifications, les dispositifs Bornéo sont de retour dans les rues du Plateau-Mont-Royal. Ces grands anneaux métalliques circulaires installés sur les bornes-fontaines permettent aux passants de boire de l'eau. En entrevue à C'est pas trop tôt!, Alex Norris, conseiller municipal de Projet Montréal, assure qu'il y a un énorme avantage à cette technologie puisqu'il est très coûteux d'installer des fontaines.  
 
L'été dernier, l'arrondissement avait mis en service des dispositifs sur deux bornes-fontaines, mais ceux-ci avaient finalement été retirés, à la demande du service d'incendie, qui craignait qu'il soit trop long de les retirer lors des interventions. Toutefois, en plus de fournir une eau de qualité excellente, les Bornéo n'imposent aucun délai supplémentaire aux pompiers, affirme Alex Norris.  
 
Le premier dispositif a été installé sur l'avenue du Mont-Royal Est, à l'angle du boulevard Saint-Laurent. Quatre autres Bornéo seront installés cette semaine, dont deux 
sur l'avenue du Mont-Royal Est, à l'angle des rues Chabot et Brébeuf, un 
autre dans la rue Bérubé, à l'angle de l'avenue du Parc, et le dernier dans la rue 
Rachel Est, à l'angle de la rue Laval.  
 

Société

Les « maisons iceberg » envahissent les sous-sol de Londres

Londres, capitale du Royaume-Uni
Londres, capitale du Royaume-Uni     Photo : Istock

C'est une véritable épidémie souterraine à Londres. De plus en plus de citoyens rénovent leurs maisons pour les agrandir et ce, en ajoutant des étages souterrains. Ces habitations sont surnommées les « maisons iceberg » car on ne peut voir que les étages au-dessus du sol. Jacques Besner nous présente cette véritable révolution urbanistique qui entraîne son lot de problèmes dans la capitale du Royaume-Uni. 
 
Avec des maisons hors de prix, des surfaces habitables de plus en plus petites et des règlements d'urbanisme qui limitent l'expansion vers le haut, les Londoniens n'ont pas trouvé d'autre solution que de construire des étages vers le bas. En agrandissant leur maison ainsi, les propriétaires évitent alors de payer une taxe de 7 % sur les transactions immobilières, connues ici comme la taxe de bienvenue. Un nouveau sous-sol ajoute aussi de la valeur. Par exemple, pour une maison d'époque de quatre chambres au centre de Londres, l'ajout d'un sous-sol peut faire augmenter sa valeur de l'ordre de 15 % à 20 %. Qui dit augmentation des valeurs foncières dit aussi plus de revenus pour les villes, d'où leur réticence à intervenir.  
 
Le chaos dans la cité! 
 
Certains quartiers de Londres sont dans un état de « guerre de tranchées », nous dit Jacques Besner, particulièrement les plus prospères de la ville. Les belles rues victoriennes sont souvent bordées de convoyeurs à bande qui transfèrent les matériaux excavés vers des bennes sur les trottoirs. Beaucoup se plaignent du chaos causé par ces camions dans les petites rues de Londres et les campagnes environnantes pendant des mois, voire des années. Bruit, restrictions de stationnement, fermetures de rues, poussière sont sur la liste des inconvénients que les résidents subissent.  
 
La colère des voisins est habituellement enflammée par le fait que ces riches propriétaires vivent souvent ailleurs durant les travaux et sont donc à l'abri de ces désagréments. Les accidents mortels, ainsi que des blessures graves, sont fréquents sur ces petits chantiers, pour les travailleurs comme pour les piétons. Les structures voisines se fissurent parfois ou s'effondrent carrément dans les excavations. Il y a aussi ceux qui craignent que cette surabondance de sous-sols abaisse la nappe phréatique et ait des conséquences sur leurs fondations.  
 
Au cours des dernières années, cet engouement pour ajouter des sous-sols a commencé à se déplacer hors de Londres, vers Cambridge, Manchester et Édimbourg, mais aussi dans les campagnes.  
 
Voici quelques images : 
 

Société

La revue des médias de Pasquale Harrison-Julien

Les meilleurs des médias nationaux et internationaux
Les meilleurs des médias nationaux et internationaux     Photo : iStock

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34567
8
9
10
11
121314
15
16
1718192021
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau