ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
252627
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 28 mai 2015


Santé

Les GMF sont-ils vraiment la solution miracle?

Guylaine Leclerc a été nommée vérificatrice générale du Québec en mars dernier.
Guylaine Leclerc a été nommée vérificatrice générale du Québec en mars dernier.     Photo : La Presse canadienne

« Les groupes de médecine familiale n'ont pas nécessairement répondu aux besoins de la population », affirme la vérificatrice générale du Québec, Guylaine Leclerc. Elle a rendu public hier son premier rapport à l'Assemblée nationale. Il cerne plusieurs déficiences dans l'encadrement des GMF, à l'heure où ces derniers sont présentés comme la solution miracle par Gaétan Barrette pour désengorger le système de santé. 
 
« Une des seules obligations des GMF était d'avoir un certain nombre de personnes inscrites. » Or, Guylaine Leclerc remarque dans son rapport que les guichets d'accès aux clientèles orphelines ne sont ni transparents ni équitables pour les patients.  
 
Le rapport souligne la disproportion entre le nombre de médecins et de patients en GMF. « Au cours des cinq dernières années, les GMF ont augmenté leur nombre de patients de seulement 6 %, alors que pour la même période, il y a eu 42 % de médecins en plus. » 
 
Le rapport reproche aussi le manque d'uniformité entre les ententes des GMF avec le gouvernement. « Il y a des ententes distinctes d'un GMF à l'autre, d'une région à l'autre. [...] Elles ne sont pas faites en fonction des besoins de la population, mais plutôt selon les demandes des groupes de médecins. » 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les médecins s'organiseront seuls pour désengorger le système de santé

Entrevue avec Gaétan Barrette à C''est pas trop tôt, le 26 mai 2015

Société

À la découverte d'une ferme cachée dans un cimetière

Laurence Bolduc, étudiante au doctorat en anthropologie à l'Université de Montréal, sur le site des fouilles
Laurence Bolduc, étudiante au doctorat en anthropologie à l'Université de Montréal, sur le site des fouilles     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Sous la pelouse du cimetière Notre-Dame-des-Neiges, une ferme du régime français a été retrouvée par des étudiants en anthropologie de l'Université de Montréal supervisés par le professeur Brad Loewen. Hugo Lavoie a visité le site des fouilles. 
 
Les premiers plans du site datent de 1698. La ferme et ses dépendances sont ensuite passées entre de nombreuses mains, dont celles du médecin Pierre Beaubien – qui a donné son nom à la rue, au parc et à la station de métro de Montréal.  
 
Aujourd'hui, ses vestiges et de nombreux objets enterrés sous la pelouse du cimetière Notre-Dame-des-Neiges ont été découverts. L'école de fouilles est organisée en collaboration avec la Ville de Montréal, le gouvernement du Québec et l'administration du cimetière. 

EN COMPLÉMENTALBUM PHOTO - La ferme cachée du cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Arts et culture

Les suggestions culturelles de Stéphane Leclair

Société

La revue des médias de Jean-Philippe Cipriani

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
252627
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau