ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
181920
21
22
23
24
2526272829
30
31
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 21 mai 2015


Environnement

Forages à Anticosti : Greenpeace réagit

Le village de Port-Menier, sur l'île d'Anticosti
Le village de Port-Menier, sur l'île d'Anticosti     Photo : Clement Sabourin/AFP/Getty Images

Le pétrole à Anticosti est d'intérêt national, soutient Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie à Greenpeace Canada. « C'est une question énergétique de gaz à effet de serre à long terme qui remet en cause le positionnement du Québec dans la lutte aux changements climatiques », affirme-t-il au micro d'Annie Desrochers.  
 
En matière de finances, c'est de la fiction d'envisager l'exploitation du pétrole à Anticosti, croit Patrick Bonin. Selon lui, avec les coûts reliés aux infrastructures, aux routes, aux pipelines et aux ports pétroliers, la rentabilité des forages n'est pas démontrée. 
 

Société

Quelle pertinence pour le projet Royalmount?

Maquette du Royalmount
Maquette du Royalmount     Photo : Carbonleo

« Ce n'est pas parce que le projet est au centre de l'île de Montréal qu'il participe à son économie. Il tourne le dos aux quartiers », dénonce Luc Ferrandez, chef de Projet Montréal et maire de l'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal. Selon lui, il est impossible que le centre-ville de Montréal ne souffre pas du projet Royalmount.  
 
Pour sa part, le promoteur du projet, Claude Marcotte, vice-président directeur de Carbonleo, croit que l'offre marchande n'est pas suffisante sur l'île de Montréal. « Il y a énormément de fuites commerciales vers Laval et la Rive-Sud, remarque-t-il. On sent l'opposition, mais on est à l'aise en ce qui concerne les détails techniques du projet. » 
 

Société

Les citoyens à la rescousse du patrimoine

Jonathan Lapalme et Amélie Renouf, d'Héritage Montréal
Jonathan Lapalme et Amélie Renouf, d'Héritage Montréal     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Pour protéger les sites patrimoniaux dans les quartiers, Héritage Montréal compte mettre en ligne cet automne un outil interactif qui permettra aux citoyens de prendre en main la protection du patrimoine urbain. Chaque citoyen pourra désigner lui-même sur une carte interactive les sites patrimoniaux à protéger à Montréal. Les citoyens seront ensuite mis en contact entre eux et auront accès aux informations nécessaires pour monter une campagne efficace. « Si on regarde les actions entreprises depuis 40 ans, il n'y a rien qui se fait seul », rappelle Jonathan Lapalme, qui dirige le projet avec Amélie Renouf, d'Héritage Montréal. Hugo Lavoie les a rencontrés.

Société

La revue des médias de Jean-Philippe Cipriani

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
181920
21
22
23
24
2526272829
30
31
 
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau