ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
9101112
13
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 13 mars 2015


Sports

Affaire Bertrand Charest : rêve, vulnérabilité et pouvoir

L'ex-entraîneur de ski Bertrand Charest
L'ex-entraîneur de ski Bertrand Charest     Photo : Radio-Canada

Bertrand Charest fait face à 47 chefs d'accusation de contact sexuel et d'agression sexuelle à l'endroit de neuf femmes, alors qu'il était en situation d'autorité. Des rumeurs couraient dans le milieu du ski depuis 15 à 20 ans, selon Dominick Gauthier. En entrevue à C'est pas trop tôt, cet ancien entraîneur-chef de l'équipe canadienne de ski acrobatique décrit la relation de pouvoir qui s'établit entre les entraîneurs et les jeunes athlètes.  
 
Les jeunes sportifs deviennent tellement « obsédés par leur rêve olympique » que les entraîneurs « peuvent faire ce qu'ils veulent », rapporte-t-il. L'entraîneur devient une figure paternelle très importante, une responsabilité qui peut être utilisée à mauvais escient.  
 
Et si les gens du milieu étaient au courant, comment est-il possible que les parents ne se soient rendu compte de rien? « Bertrand Charest était un expert manipulateur », répond M. Gauthier. Il était capable de manipuler autant les parents que leur progéniture. 
 
Il demande que les parents, les entraîneurs et les athlètes soient sensibilisés et que ces questions soient abordées de front.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Affaire Bertrand Charest : une 9e présumée victime se manifeste
HYPERLIEN - Un ex-entraîneur de ski accusé d'agressions sexuelles sur des adolescentes

Sports

Héros du vendredi : du hockey dans une cour arrière de Greenfield Park

Toute la ligue réunie chez Brian McNab
Toute la ligue réunie chez Brian McNab     Photo : Radio-Canada

Depuis 20 ans, Brian MacNab prend soin d'une patinoire derrière chez lui, à tel point qu'il se lève parfois à 3 h 00 du matin pour l'arroser! Dans sa cour arrière à Greenfield Park, il a invité Jean-Patrick Balleux à se joindre à sa ligue de garage pour un après-midi.  
 

Arts et culture

Infoman : C'est la faute à Greenpeace

Jean-René Dufort parle des propos de Jean Tremblay envers Greenpeace.
Jean-René Dufort parle des propos de Jean Tremblay envers Greenpeace.

Jean-René Dufort félicite le maire de Saguenay d'avoir attaqué des intellectuels de Greenpeace. Si l'entreprise Produits forestiers Résolu a perdu sa certification FSC, c'est à cause de ces barbus en anorak. Cela n'a rien à voir avec le fait que la certification est attribuée par un organisme de portée internationale. Sauver la planète? Faible excuse! 
 
Au fait, pourquoi viser l'excellence, s'élever au-dessus de la concurrence et ainsi attirer plus d'acheteurs? Il suffit de demander aux clients de l'entreprise de continuer à acheter du papier de moindre qualité par solidarité. 
 

Société

La revue de presse de Jean-Philippe Cipriani

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
9101112
13
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau