ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
234
5
6
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 5 mars 2015


Environnement

Interdire les sacs de plastique, une bonne idée?

Beaucoup de sacs de plastique sont abandonnés, comme celui-ci
Beaucoup de sacs de plastique sont abandonnés, comme celui-ci     Photo : iStock

« Le meilleur déchet, c'est celui qu'on ne produit pas », dit Daniel Normandin, reprenant un leitmotiv utilisé par les écologistes. En entrevue à C'est pas trop tôt!, le directeur général de l'Institut de l'environnement du développement durable et de l'économie circulaire (Institut EDDEC) affirme qu'il faut prôner la réutilisation le plus possible et que l'interdiction des sacs de plastique est l'une des mesures envisageables pour ce faire. Toutefois, il ne faut pas s'y réduire.

Santé

Jusqu'à trois ans « d'essai » avant d'accéder à la procréation assistée

Trois « d'essai » seront dorénavant nécessaires avant de pouvoir bénéficier de la procréation assistée
Trois « d'essai » seront dorénavant nécessaires avant de pouvoir bénéficier de la procréation assistée

Les femmes voulant profiter de la fécondation in vitro devront dorénavant avoir essayé de concevoir par des rapports sexuels fréquents durant 3 ans, du moins pour celles âgées de 18 à 30 ans. En entrevue, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, se défend de vouloir s'immiscer dans la chambre à coucher : « S'il n'y a pas de cause médicalement reconnue, les gens finissent à 95 % par réussir à procréer. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Québec met fin à la gratuité de la procréation assistée
HYPERLIEN - Programme de procréation assistée, les histoires derrière les chiffres
HYPERLIEN - Le programme de procréation assistée doit être resserré, dit le Commissaire à la santé

Société

Devant l'arrivée d'Uber, l'industrie du taxi se modernise

L'arrivée de l'application UberX force l'industrie du taxi à prendre le virage technologique
L'arrivée de l'application UberX force l'industrie du taxi à prendre le virage technologique     Photo : Radio-Canada/Luc Lavigne

Le PDG de Taxi Diamond, Dominique Roy, assure que l'industrie du taxi a opéré plusieurs changements depuis 2009, dont l'imposition des règles encadrant l'âge des véhicules en circulation. Sa propre compagnie a d'ailleurs investi un million de dollars, notamment dans une application.  
 
Il critique fortement la compagnie Uber, insistant sur le fait que 20 000 familles vivent du taxi à Montréal, et que l'on ne s'improvise pas chauffeur à temps partiel. 
 
Contrairement au directeur d'Uber Montréal, interviewé hier, M. Roy considère que le service de covoiturage est en guerre avec l'industrie du taxi.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Notre entrevue d’hier : Uber, controversé et de plus en plus populaire
HYPERLIEN - Service de covoiturage Uber : illégal, mais populaire
HYPERLIEN - L'application de covoiturage UberX arrivée à Montréal
HYPERLIEN - Industrie du taxi : Ottawa s'oppose à l'arrivée d'Uber

Société

La revue de presse de Jean-Philippe Cipriani

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
234
5
6
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau