#2a##5j##3# #5# Archives | C'est pas trop tôt! | ICI Radio-Canada Premi�re
Radio-Canada - zone Radio

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
121314
15
16
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Les meilleurs moments : �mission du jeudi 15 janvier 2015


Société

Intégrer le Montréal multilingue

Des drapeaux portés par les participants indiquent leurs langues parlées
Des drapeaux portés par les participants indiquent leurs langues parlées     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Entendre de l'espagnol, du français, de l'anglais, de l'italien, du russe, du bulgare et du coréen la même soirée : le Montréal multilingue se rencontre dans des soirées animées par un organisme sans but lucratif, Mundo Lingo, créé en 2011 à Buenos Aires par un ressortissant britannique. Hugo Lavoie a participé à l'une de ces soirées.  
 
Ce sont des passionnés ou des amateurs de langues du monde entier, des étudiants étrangers ou des Montréalais, qui se réunissent dans des bars de la métropole pour mettre en application leur expertise linguistique. Arborant les langues qu'ils parlent grâce à des drapeaux autocollants, ils en profitent aussi pour faire des rencontres.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Le site internet de Mundo Lingo

Politique

Drainville présente un nouveau projet de charte de la laïcité

Bernard Drainville lors du dévoilement de ses propositions en matière d'immigration, le mercredi 14 janvier 2015
Bernard Drainville lors du dévoilement de ses propositions en matière d'immigration, le mercredi 14 janvier 2015     Photo : Radio-Canada

Le député et candidat à la direction du Parti québécois Bernard Drainville présente une nouvelle mouture de sa charte de la laïcité ce matin. En entrevue avec Marie-France Bazzo, il ne s'avance pas sur son contenu, glissant tout de même que les signes religieux seront « au moins interdit pour les agents contraignants ».  
 
« Sur le fond des choses, il n'y a rien de réglé, aucune neutralité religieuse affirmée », se défend-il pour justifier son choix de revenir avec ce projet critiqué. M. Drainville veut maintenant faire les choses plus graduellement, faisant référence à une possible clause d'antériorité. Elle consiste à conserver les droits acquis, c'est-à-dire que les travailleurs qui sont déjà employés par l'État ne seront pas soumis à l'interdiction de porter des signes religieux. 
 
Voyez les derniers détails dans l'article de Radio-Canada (ci-dessous). 
 

La charte des valeurs, un débat de société
 

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - La nouvelle charte de Bernard Drainville
HYPERLIEN - Drainville veut aider les immigrants à s'intégrer
HYPERLIEN - Charte : Drainville se défend d'avoir menti
HYPERLIEN - L'aspirant chef péquiste Alexandre Cloutier appelle à une réflexion sur l'intégrisme religieux

Économie et affaires

L'effet pervers de l'impôt foncier sur le développement de Montréal

Le marché immobilier canadien, particulièrement celui de Montréal, serait surévalué
Le marché immobilier canadien, particulièrement celui de Montréal, serait surévalué     Photo : Mike Cassese/Reuters

Le mode de financement est au coeur des débats du monde municipal. C'est l'une des raisons qui motivent le maire Denis Coderre à réclamer un statut particulier pour la métropole. Jean-Philippe Cipriani parle d'une étude qui vient justement mettre en lumière les problèmes que l'impôt foncier engendre pour le développement des villes.  
 
Les municipalités du Québec sont dépendantes de cet impôt. Stimuler le développement immobilier est par conséquent dans l'intérêt des villes, un phénomène appelé aussi « urbanisme fiscal ». 
 
Cette dépendance à l'impôt foncier soulève donc «  des questions quant à l'influence qu'elle peut avoir sur les choix politiques des administrations municipales », décrit l'étude.  
 
L'étude de l'IRIS citée par Jean-Philippe Cipriani : 
IRIS - Fiscalité municipale, peut-on faire mieux? 

Environnement

Déversement de diesel à Longueuil : la Ville émet finalement un avis de non-consommation

Un égout fluvial à Montréal
Un égout fluvial à Montréal     Photo : Elizabeth Ryan/Radio-Canada

Un bris d'équipement de la Ville de Longueuil serait responsable du déversement de 28 000 litres de diesel directement dans le fleuve Saint-Laurent dans la nuit de mardi à mercredi. Il aura fallu plus de 24 heures à la Ville de Longueuil avant d'avertir sa population de ne pas consommer d'eau. Chronologie. 
 
En entrevue ce matin, Bernard Bigras, directeur des communications de Longueuil, affirmait qu'il « ne recommandait pas de ne pas la boire »... ni le contraire. M. Bigras a aussi affirmé : « On ne jouera pas avec la santé de la population, on va émettre un avis le plus rapidement possible. »  
 

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Un goût de diesel dans l'eau de Longueuil
HYPERLIEN - Déversement de 28 000 litres de diesel à Longueuil

Société

La revue des médias d'Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
121314
15
16
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau