#2a##5j##3# #5# Archives | C'est pas trop tôt! | ICI Radio-Canada Premi�re
Radio-Canada - zone Radio

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
12
13
141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Les meilleurs moments : �mission du mardi 13 janvier 2015


Politique

Retards dans le déneigement : Luc Ferrandez incrimine l'absentéisme

Plusieurs citoyens se sont plaint de la lenteur du déneigement lors de la première tempête de 2015
Plusieurs citoyens se sont plaint de la lenteur du déneigement lors de la première tempête de 2015     Photo : Radio-Canada/Luc Lavigne

« Le jour de l'année où l'on a le plus besoin d'eux, on s'attend à ce qu'ils soient là », souligne avec force Luc Ferrandez. Le chef de Projet Montréal reproche aux cols bleus d'avoir pris simultanément un congé de maladie, alors que la première tempête de 2015 venait d'avoir lieu. Il propose même de changer la convention collective. Michel Parent, le président du Syndicat des cols bleus de la Ville de Montréal, accuse quant à lui la gestion décentralisée de ralentir les opérations.

Société

Satiristes persécutés au Québec : deux héros de la liberté oubliés

Nicolas Aubin (à gauche) et Hector Berthelot (à droite), deux polémistes québécois qui ont été persécutés
Nicolas Aubin (à gauche) et Hector Berthelot (à droite), deux polémistes québécois qui ont été persécutés     Photo : Archives

Ce qui s'est passé à Charlie Hebdo n'a pas d'équivalent dans l'histoire du Québec. Toutefois, des satiristes ont été persécutés pour leurs publications. Mira Falardeau, coauteure du livre Histoire de la caricature au Québec avec Robert Aird, raconte l'histoire de ces héros oubliés de la liberté d'expression au Québec à Hugo Lavoiee. 
 
Napoléon Aubin, fondateur en 1837 du premier journal satirique Québécois, Le Fantasque, a été emprisonné pendant 53 jours pour avoir publié un poème dédié à des prisonniers politiques. Un peu plus tard le même siècle, Hector Berthelot, fondateur du journal Le Canard, a quant à lui été attaqué avec une canne « armée de plomb », raconte Mme Falardeau, après une publication politique qui avait déplu. Les réponses de ces deux hommes à ces virulentes critiques vous surprendront.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Le livre «Histoire de la caricature au Québec»
HYPERLIEN - Un mémoire de maîtrise sur Hector Berthelot et la caricature dans la presse satirique entre 1860 et 1895

Société

Notes discordantes et contradictions de l'après-Charlie

Manifestants à Paris
Manifestants à Paris     Photo : Youssef Boudlal / Reuters

« On a l'impression que, parce qu'il y a eu 3 millions et demi de personnes dans les rues, tout le monde pense la même chose, mais ce n'est pas du tout le cas », rappelle Christian Rioux. Le correspondant du Devoir à Paris explique par exemple que la minute de silence tenue jeudi dernier n'a pas été respectée dans certaines des écoles des banlieues parisiennes. Entrevue. 
 
Des notes discordantes dans cette apparente démonstration d'unité, que le grand public a l'impression de découvrir, « mais qui, au fond, existent depuis longtemps ». Christian Rioux parle d'une partie des jeunes qui s'informent en ligne et qui, abreuvés de rumeurs et de théories du complot, vont jusqu'à démentir la mort d'un policier durant les tragiques événements liés à l'attentat contre Charlie Hebdo, par exemple.  
 
Inversement, le journaliste a rencontré des musulmans que les représentations de Mahomet faites par l'hebdomadaire satirique ne dérangent pas du tout. Bref, les points de vue sont très diversifiés, répète Christian Rioux.  
 

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Enquête sur Dieudonné pour apologie du terrorisme

Société

La revue des médias d'Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
12
13
141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau