ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56
7
89
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 7 janvier 2015


International

Une voix anticonformiste s'éteint : Jean-François Nadeau sur la mort de Charb

Le dessinateur Charb, en 2012
Le dessinateur Charb, en 2012     Photo : AP/Michel Euler

« Charb n'aurait pas parlé d'une attaque contre la presse », croit Jean-François Nadeau. Il aurait plutôt condamné « une attaque contre une forme différente de pensée ». Le directeur adjoint de l'information du Devoir a réagi sur nos ondes à la mort de Stéphane Charbonnier, l'un des dessinateurs vedettes de Charlie Hebdo, qu'il connaissait bien. 
 
M. Nadeau a poursuivi, prenant son temps pour bien choisir ses mots, en dénonçant « la façon la plus primaire de faire taire la parole publique ». Charlie Hebdo se proposait d'envisager le monde en toute liberté, alors que, selon M. Nadeau, beaucoup d'autres médias disent la même chose. 
 
À l'heure où la concentration de la presse se charge d'uniformiser les discours, selon le journaliste, l'important est de permettre aux voix discordantes d'exister dans l'espace public. Il reprend les mots de Voltaire : « Je suis contre ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire .» Et Charb se frottait souvent aux frontières de cette liberté, rappelle-t-il.  
 
Les assaillants ont utilisé « la façon la plus brutale de faire taire quelqu'un, mais de loin la moins intelligente », résume Jean-François Nadeau. Les journalistes et les dessinateurs du Charlie Hebdo sont dorénavant passés à une « sorte d'immortalité », à l'histoire.

International

Fusillade au siège de « Charlie Hebdo » à Paris, un « attentat politique »

Des secouristes évacuent un blessé de l'immeuble où loge Charlie Hebdo.
Des secouristes évacuent un blessé de l'immeuble où loge Charlie Hebdo.     Photo : Mathieu Magnaudeix, journaliste à Mediapart

Une fusillade dans le hall et devant le siège de l'hebdomadaire Charlie Hebdo, en plein centre de Paris, a fait au moins 12 morts. Les assaillants « étaient trop organisés pour être simplement fous », avance Christophe Barbier, directeur du journal L'Express en entrevue à C'est pas trop tôt. 
 
Écoutez également les explications de Stéphane Berthomet, analyste en affaires policières, ainsi que les réflexions de Gabriel Nadeau-Dubois et de Lise Ravary, qui craignent tous deux que la tragédie n'alimente l'extrême droite en France.  
 
La réaction du président François Hollande, qui a qualifié l'attentat d'attaque terroriste d'une exceptionnelle barbarie. 

 
 
 
 
 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - François Hollande appelle à l'unité nationale
HYPERLIEN - L'article de Radio-Canada sur le carnage
HYPERLIEN - [ARCHIVES] Le directeur Stéphane Charbonnier parlait de la liberté de presse

Société

Le monde de la débrouille : entre le refuge et la rue

Les itinérants ne sont pas tous sans-abri
Les itinérants ne sont pas tous sans-abri     Photo : Radio-Canada

Par temps froid, les médias prêtent une attention particulière aux gens qui dorment dans la rue. Mais être itinérant ne veut pas nécessairement dire être sans-abri. Outre le refuge et la rue, les itinérants se logent de différentes manières, plus ou moins confortables. De l'appartement partagé à l'hébergement temporairement chez des amis ou de la famille, en passant par la maison de chambres ou l'hôtel bas de gamme, Frédérick Guerra, 20 ans, offre une visite du monde de la débrouille à Hugo Lavoie.

Société

Attaque contre «Charlie Hebdo », revue des médias d'Annie Desrochers

Société

C'est pas trop tôt sur les réseaux!

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56
7
89
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau