ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
1
2
3
4
5
678910
11
12
1314151617
18
192021222324
25
26
2728293031
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 2 octobre 2014


Société

Des exorcismes à Montréal

L'abbé François Sarrasin
L'abbé François Sarrasin     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Selon l'abbé François Sarrasin, chancelier du diocèse de Montréal, aucun exorciste n'est officiellement autorisé à pratiquer à Montréal. Mais une formation reliée à cette pratique a été donnée à quelques dizaines de prêtres l'an dernier. Et des exorcismes simples et officieux ont probablement lieu. Car oui, le démon est à l'oeuvre dans le Grand Montréal!

Santé

Réforme de la santé : l'optimisation donne des boutons

Deux infirmières au travail
Deux infirmières au travail     Photo : iStock

« Réforme et compressions en même temps ne font pas un bon cocktail », affirme la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, Régine Laurent. D'après elle, le réseau est trop fragile pour supporter un « autre grand bouleversement ». 
 
Régine Laurent soutient qu'il existe d'autres moyens de faire de l'optimisation en santé. Par exemple, les infirmières pourraient faire plus de soins sans nécessairement demander l'autorisation d'un médecin. Une loi en ce sens existe depuis 10 ans, mais n'a jamais été mise en application par les différents ministres de la Santé. 

Santé

Guerre de docteurs au ministère de la Santé

Réjean Hébert en juin 2013
Réjean Hébert en juin 2013     Photo : PC/Jacques Boissinot

L'approche centralisatrice de la réforme du ministre Gaétan Barrette « n'est pas la solution », selon Réjean Hébert. L'ancien ministre de la Santé avance que les réformes de structure n'améliorent pas l'accès aux services de santé.  
 
Selon lui, replacer l'hôpital comme point d'entrée de tout le système se fait au détriment des services communautaires, qui sont au plus près de la population. La réforme en santé entraînera cinq ans de paralysie dans le réseau de santé, croit-il, puisque les fusions et les grosses structures augmentent la bureaucratie. Et pendant ce temps-là, « les patients continuent d'attendre un médecin de famille, des soins à domicile... » 
 
De plus, Réjean Hébert s'inquiète que cette réforme mette « tous les pouvoirs entre les mains du ministre Barrette ». Il explique qu'il est difficile pour les acteurs du milieu de la santé de s'insurger puisque c'est le ministre qui décidera de qui occupera les postes. 

Société

Revue des médias avec Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
1
2
3
4
5
678910
11
12
1314151617
18
192021222324
25
26
2728293031
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau