ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34567
8
9
1011121314
15
16
17
18192021
22
23
2425262728
29
30
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 17 novembre 2014


Société

Compressions budgétaires chez les plus vulnérables : les effets se font sentir

Stéphania Tremblay, directrice des opérations et développement, le Jarry deuxième etAlexandre Foucreault, stagiaire
Stéphania Tremblay, directrice des opérations et développement, le Jarry deuxième etAlexandre Foucreault, stagiaire     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Au moins trois personnes atteintes de déficience intellectuelle perdent l'accès à un stage en restauration à temps plein, à cause d'une compression budgétaire imposée par le ministère de l'Emploi et de la Solidarité. Comme de nombreux organismes à but non lucratif, le Jarry deuxième, un bistro créé par Parrainage civique Les Marronniers pour offrir une expérience de travail aux personnes atteintes de déficience intellectuelle, vient de perdre l'accès à une partie des subventions salariales auxquelles il était admissible. Au total, environ un million de dollars sont retranchés de ce programme de soutien aux plus vulnérables au Québec. Au Jarry deuxième, concrètement, un formateur ne pourra pas être embauché pendant six mois de l'année et ainsi, ne pourra superviser le travail de trois stagiaires. Cette compression survient un mois et demi après le projet avorté qui consistait en une compression de l'allocation de fréquentation de 4,36 $, accordée aux travailleurs atteints de déficience intellectuelle à Montréal.

Société

Hubert T. Lacroix au lendemain des manifestations

Hubert T. Lacroix au micro de Marie-France Bazzo
Hubert T. Lacroix au micro de Marie-France Bazzo     Photo : Radio-Canada/Marie-Ève Tremblay

En entrevue avec Marie-France Bazzo, Hubert T. Lacroix, président-directeur général de Radio-Canada, a souligné qu'il soutenait les mobilisations citoyennes pour la survie du service public. Selon lui, la manifestation du 16 novembre, qui a rassemblé des milliers de personnes, sera un « point de plus » auprès du conseil d'administration. Malgré que plusieurs réclament sa démission, il ne compte pas quitter son poste : « Ce n'est pas dans la tempête que le capitaine quitte le bateau. » 
 
 
 
Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes dimanche, en appui à Radio-Canada, menacée par des compressions budgétaires majeures. Radio-Canada/CBC est aux prises avec des compressions sans précédent depuis les dernières années. D'ici cinq ans, le quart des postes auront été abolis. Même la tour de Radio-Canada est à vendre.

Société

Revue des médias avec Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34567
8
9
1011121314
15
16
17
18192021
22
23
2425262728
29
30
 
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau