ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34
5
67
8
9
1011121314
15
16
1718192021
22
23
2425262728
29
30
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 5 novembre 2014


Politique

Dénonciations à Ottawa à la suite de l'affaire Ghomeshi

L'ex-animateur-vedette de l'émission Q de CBC, Jian Ghomeshi, fait face à des allégations de violences à l'endroit de femmes, ce qu'il nie.
L'ex-animateur-vedette de l'émission Q de CBC, Jian Ghomeshi, fait face à des allégations de violences à l'endroit de femmes, ce qu'il nie.     Photo : PC/CHRIS YOUNG

« Je ne veux pas parler de retombées radio-canadiennes ou juridiques de cette histoire, mais plutôt du fait que cette nouvelle a apparemment brisé une digue. » La chroniqueuse politique Chantal Hébert remarque que l'affaire Ghomeshi a des retombées sur la colline du Parlement. Elle fait référence au climat qui existe entre hommes et femmes à Ottawa et explique qu'une femme vient de lever « un coin de voile » dans une chronique de son collègue John Ivinson, dans le National Post. Chantal Hébert croit que cette dénonciation fera boule de neige. 
 
Chantal Hébert travaille sur la Colline depuis 1988. C'est aussi la femme qui y est présente depuis le plus longtemps, journalistes et élues confondues. Elle remarque à quel point il peut être difficile pour une femme de travailler dans ce milieu.  
 
Information de dernière minute 
Mercredi matin, les députés fédéraux Scott Andrews et Massimo Pacetti ont été expulsés du caucus libéral à la suite d'allégations de « faute personnelle ». 
 

Politique

Pont Champlain : « Aucun autre pays ne ratatine ainsi son histoire »

Le député libéral de Saint-Laurent-Cartierville, Stéphane Dion, est contre le changement de nom pour le nouveau pont Champlain. Il en parle au micro de Marie-France Bazzo. Selon lui, aucun autre pays ne « ratatine » ainsi son histoire. « Sans Champlain, il n'y aurait pas eu de Canada. Il est aussi celui qui a donné un idéal à notre pays, qu'on essaie toujours de poursuivre aujourd'hui », explique le député. 
 
D'après lui, le gouvernement conservateur fait un mauvais calcul. « Cela correspond à leur argument de nouveau pont à péage. Et à leur volonté de nous faire croire que le Canada est né en 1867 », affirme Stéphane Dion. 
 
Par ailleurs, il souligne qu'il existe d'autres façons de rendre hommage à Maurice Richard. Et il appelle à adopter la maxime du Rocket : « On ne lâche jamais », pour faire reculer les conservateurs.

Société

Qui est Samuel de Champlain?

Samuel de Champlain, portrait réalisé par Théophile Hamel
Samuel de Champlain, portrait réalisé par Théophile Hamel     Photo : Wikipédia.org

Alors que le changement de nom du pont Champlain suscite le débat, l'historien Éric Bédard revient sur le parcours du père de la Nouvelle-France. Samuel de Champlain était un grand navigateur qui a traversé l'Atlantique à 27 reprises. Il a probablement dessiné la première carte du Québec, à une époque où les satellites n'existaient pas. 
 
Éric Bédard rappelle que Champlain a été un anthropologue de son temps, fasciné par les peuples autochtones qu'il a rencontrés. « Il a laissé sur eux des récits très précis. Il avait une curiosité et un respect [à leur égard]. » 
 
Enfin, Samuel de Champlain a cru dans les richesses de la vallée du Saint-Laurent. « Il a invité la Couronne française à investir davantage pour amener des colons de France et pas seulement des comptoirs », précise M. Bédard.

Politique

François Cardinal pour un pont Samuel de Champlain

Futur pont Champlain
Futur pont Champlain     Photo : ICI Radio-Canada

Le changement de nom du pont Champlain fait réagir notre chroniqueur François Cardinal. « Il n'y a plus rien de sacré, on joue avec le patrimoine », estime-t-il.  
 
François Cardinal s'étonne que Philippe Couillard, féru d'histoire, se soit d'abord prononcé en faveur du changement de nom, alors que Denis Coderre, amateur de hockey, est contre.  
 
Il souligne que le gouvernement Harper n'est pas le premier à récupérer l'histoire à des fins politiques. Mais cette récupération est contradictoire. « Habituellement, un conservateur s'inscrit dans une histoire, il est l'héritier de ce que ses ancêtres ont fait. Or cette décision va complètement dans le sens contraire », souligne-t-il.  
 
Pont Samuel de Champlain  
 
François Cardinal suggère de donner au pont de remplacement le nom complet de Samuel de Champlain. « Cela le distinguerait du pont précédent, tout en l'inscrivant encore plus dans l'histoire de Montréal. Sans dénaturer le patrimoine, ça répondrait aux critères douteux du gouvernement conservateur. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La lettre de François Cardinal : « Ne lâchez pas, M. Hollande... »

 
 

Société

Et si le Québec s'était allié aux États-Unis?

Drapeau américain
Drapeau américain     Photo : Archives

Le 13 novembre 1775, le brigadier général Montgomery, de l'armée des révolutionnaires américains, obtenait la reddition de Montréal et installait ses quartiers au château Ramezay. Les occupants ont tenté, notamment en accueillant le diplomate Benjamin Franklin, de convaincre les Canadiens de prendre part à leur lutte. Selon Louis Balthazar, professeur émérite de l'Université Laval et chercheur à l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand, les habitants de la Province of Quebec ont été tentés par l'aventure américaine... Et s'ils avaient dit oui? Hugo Lavoie a rencontré M. Balthazar au château Ramezay pour lui poser la question.

Société

La hausse du tarif des CPE ne fait pas l'unanimité

Des enfants prennent un repas dans une garderie.
Des enfants prennent un repas dans une garderie.

Le gouvernement veut mettre fin au tarif unique dans les CPE à partir du 1er  avril 2015. Pour le DG de l'Association québécoise des CPE, Louis Sénécal, ce n'est pas une bonne nouvelle. Marie-France Bazzo s'est entretenue avec lui. 
 
Selon Louis Sénécal, la population tient à sa politique familiale devant un gouvernement majoritaire qui se croit tout permis. « On avait raison d'être inquiet. Le cynisme de la population va augmenter, car le premier ministre avait promis un dialogue social, alors que personne ne nous a consultés », explique le directeur général de l'AQCPE.  
 
Il ajoute que la modulation en fonction des revenus existe déjà avec les impôts. « Dans les familles, l'impact va être majeur sur le nombre d'enfants ou le maintien de deux emplois », croit M. Sénécal.  
 

 
 

Société

Revue des médias avec Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34
5
67
8
9
1011121314
15
16
1718192021
22
23
2425262728
29
30
 
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau