ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
192021222324
25
26
27
28
293031
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 28 octobre 2014


Santé

Les opiacés sous ordonnance ont la cote

Médicaments
Médicaments     Photo : iStock

Les Canadiens sont les deuxièmes consommateurs mondiaux d'opioïdes d'ordonnance. Pas moins de 30 millions de comprimés de substances comme la morphine et l'oxycodone, un puissant antidouleur, sont distribués chaque année au pays. Certains patients devenus accros en font même la revente tandis que des médecins en prescrivent beaucoup trop facilement et rapidement selon certains experts. Le journal La Presse démontre à quel point il est facile de se procurer ces médicaments. Ses journalistes ont obtenu 400 comprimés de morphine en trois semaines avec de fausses ordonnances. 
 
Selon Marie-Ève Morin, médecin spécialisée en dépendance, « la douleur est une indication pour un médecin, et non pas la dépendance ». Elle souligne que la dépendance à ces médicaments survient très rapidement et qu'il est parfois difficile pour les praticiens de juger des patients en seulement quelques minutes.

Politique

« Je suis un souverainiste qui veut gagner. Fini les échecs. »

Le candidat à la direction du Parti québécois, Alexandre Cloutier
Le candidat à la direction du Parti québécois, Alexandre Cloutier     Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Tremblay

Ils sont maintenant quatre dans la course à la direction du Parti québécois. Lundi, c'est le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, qui s'est lancé dans la mêlée, après Martine Ouellet, Pierre Céré et Bernard Drainville. En entrevue avec Marie-France Bazzo, il a souligné que le parti doit redéfinir la notion de souverainisme. « Pour changer les choses, on doit mettre les citoyens au coeur de la démarche parce que là, on ne sait plus de quoi on parle. » 

Économie et affaires

Amazon en difficulté

Amazon
Amazon     Photo : PC/Michel Spingler

Depuis le début de l'année, rien ne va plus pour Amazon. L'entreprise a perdu le tiers de sa valeur en bourse. Le coup de grâce s'est produit jeudi dernier à l'annonce de résultats extrêmement décevants, soit des pertes de 437 millions de dollars au troisième trimestre. Amazon a ainsi perdu 8 % de sa valeur boursière dans la seule journée de vendredi. Jean-Philippe Cipriani, chroniqueur économique, précise qu'il s'agit de 12 milliards disparus d'un coup. 
 
Trop de projets 
Selon notre chroniqueur, cette baisse s'explique par les nombreuses initiatives de la compagnie qui coûtent cher en investissements. « La stratégie semble aller un peu n'importe où, en essayant d'aller partout. » Amazon s'est entre autres lancée dans le stockage et l'hébergement de données dans des serveurs, a mis sur le marché un téléphone intelligent et même produit des séries télé.

Société

Revue des médias avec Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
192021222324
25
26
27
28
293031
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau