ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
131415
16
17
18
192021222324
25
26
2728293031
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 16 octobre 2014


Science et technologie

Apple et Facebook : congeler ses ovules pour se consacrer à sa carrière

Ovule
Ovule     Photo : Radio-Canada

Apple et Facebook offrent de soutenir financièrement leurs employées qui désirent congeler leurs ovules pour se concentrer sur leur carrière. La professeure et auteure Martine Delvaux soulève les questions éthiques qui se posent autour de cette proposition. 
 
Pour Martine Delvaux, cette proposition prouve que les femmes doivent toujours s'adapter au marché du travail. « Il faut rester méfiant envers ce genre d'avantages offerts par un monde d'hommes qui ne vivent que pour le travail. »  
 
Les entreprises affirment qu'en offrant ce service, elles respectent ainsi leurs employées qui veulent se concentrer sur leur carrière. La congélation d'ovules est aussi vue comme un moyen pour les femmes d'évacuer le stress lié à la recherche d'un compagnon. 
 
Changer les mentalités
 
 
Selon la professeure en théories féministes, il s'agirait plutôt d'une forme de contrôle de l'employeur. « Reporter la grossesse, mais jusqu'à quand? Et quelle marge de manoeuvre restera-t-il aux femmes? » se questionne-t-elle. Cela renvoie l'image que faire des enfants est contreproductif. 
 
Selon Mme Delvaux, il existe d'autres moyens de mieux concilier le travail et la famille, par exemple ouvrir une garderie sur les lieux de travail, mettre en place des horaires flexibles, permettre le travail à domicile. « Il faudrait surtout un vrai changement culturel qui s'attaque au sexisme dans le milieu de la technologie. La brèche ouverte par ces deux entreprises ne va pas dans le sens d'un changement des mentalités. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « Congélation des ovules : aubaine ou blasphème? » à l'émission de Catherine Perrin

Société

Patrimoine architectural : quel sera le passé du futur?

Phyllis Lambert
Phyllis Lambert     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Savait-on, quand on a construit le château Ramezay, par exemple, qu'il deviendrait un jour un trésor patrimonial montréalais? De la même manière, sait-on quels édifices bâtis aujourd'hui ou récemment deviendront patrimoniaux et précieux dans un siècle ou deux? Hugo Lavoie a posé la question à l'architecte et philanthrope Phyllis Lambert.

International

Népal : octobre est le meilleur mois pour les touristes randonneurs

Les marcheurs pris au piège par une tempête de neige et une avalanche se trouvaient sur le mont Annapurna.
Les marcheurs pris au piège par une tempête de neige et une avalanche se trouvaient sur le mont Annapurna.     Photo : Radio-Canada

Au moins une vingtaine de personnes, dont quatre Canadiens, ont péri au Népal à la suite d'une avalanche dans l'Himalaya. Pourtant, le mois d'octobre est le meilleur moment de l'année pour entreprendre une expédition dans le secteur. C'est ce qu'explique Bernard Voyer, explorateur et conférencier. Cet homme connaît les endroits les plus hostiles de la planète. Il a exploré le pôle Nord et le pôle Sud, et il a aussi fait l'ascension de l'Everest. Selon lui, faire le voyage au Népal à ce moment-ci de l'année représente un risque pratiquement nul. L'avalanche, doublée d'une puissante tempête de neige qui a surpris les 168 touristes, n'est qu'un mauvais hasard. 
 

Société

Denis Lebel est optimiste à un an des élections fédérales

Denis Lebel
Denis Lebel     Photo : ICI Radio-Canada/Marie-Eve Tremblay

Élections fédérales, Pierre Karl Péladeau, pont Champlain, participation du Canada à la lutte contre l'État islamique... À un an de la date prévue des élections, Marie-France Bazzo a reçu en studio le ministre fédéral Denis Lebel pour parler de tous ces sujets.  
 
Denis Lebel a confirmé que le gouvernement comptait respecter sa propre loi électorale. « La date du 19 octobre 2015 est celle sur laquelle on travaille, même si on ne peut pas savoir à l'avance ce qu'il va arriver dans le monde d'ici là », a-t-il prévenu. 
 
Alors que 7 Québécois sur 10 se disent insatisfaits du gouvernement conservateur, le lieutenant politique de Stephen Harper au Québec a mis de l'avant l'expérience du premier ministre, en poste depuis 9 ans. « M. Harper est un leader mondial, et je souhaite que les Québécois le découvrent encore davantage. » 
 
À propos de Pierre Karl Péladeau, M. Lebel a rappelé qu'il travaillait pour que « le Québec soit plus fort dans le Canada . Peu importe qui dirigera, on ne sera pas en accord sur ce dossier-là », a-t-il affirmé.  

Société

Revue des médias avec Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
131415
16
17
18
192021222324
25
26
2728293031
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau