ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
6
7
8910
11
12
1314151617
18
192021222324
25
26
2728293031
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 7 octobre 2014


Politique

Québec pourrait envisager la mise sous tutelle de L'Assomption

Pierre Moreau, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire
Pierre Moreau, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire     Photo : Radio-Canada

La police de L'Assomption demande au gouvernement du Québec de relever le maire Jean-Claude Gingras de ses fonctions. En entrevue avec Marie-France Bazzo, le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a confirmé que la mise sous tutelle de la ville était une possibilité. Rappelons que le maire de L'Assomption fait l'objet d'une enquête criminelle. Il aurait tenté d'octroyer illégalement des contrats à plusieurs entrepreneurs locaux qu'il voulait favoriser, selon des documents de l'Unité permanente anticorruption. 
 
Le ministre est aussi revenu sur sa fuite en voiture sur le terrain gazonné de l'hôtel de ville de Laval, hier. Il a souligné qu'il n'était « pas un gars nerveux » et que des gens « estimaient qu'il y avait un risque ». 

Société

Couvent à vendre : le prix de l'histoire

Moulin des soeurs de Notre-Dame à Pointe-Claire
Moulin des soeurs de Notre-Dame à Pointe-Claire     Photo : Radio-Canada/Hugo Lavoie

Les soeurs de Notre-Dame quittent Pointe-Claire, où elles sont installées depuis environ 230 ans. Or, un vieux contrat stipule qu'à la fin du mandat des religieuses, les installations reviennent dans le giron de la fabrique locale. Le curé Alain Roy souhaite vendre le couvent et son moulin du 18e siècle.  
 
Une question simple et complexe, évidente et un peu absurde se pose : combien vaut un couvent historique? Quand M. le curé devient un peu agent d'immeuble malgré lui... 

Société

Un local des Hells Angels dans le quartier industriel de Chambly

Veste d'un membre en règle des Hells Angels
Veste d'un membre en règle des Hells Angels     Photo : Sûreté du Québec

La Ville de Chambly ne veut pas de la présence des Hells Angels dans son quartier industriel. Le maire de la municipalité a été mis au courant de la présence du groupe de motards sur son territoire par la Sûreté du Québec à la fin août. Depuis, la Ville fait parvenir quotidiennement des amendes à l'homme qui loue le local afin que cesse l'occupation.

Société

Revue des médias avec Annie Desrochers

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
6
7
8910
11
12
1314151617
18
192021222324
25
26
2728293031
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau