ICI Radio-Canada Première

C'est pas trop tôt!

C'est pas trop tôt! rss

En semaine de 5 h à 9 h

Franco Nuovo

C

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
222324
25
26
27
28
2930
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 25 septembre 2014


Société

CSDM : une candidate a envoyé ses enfants à l'école privée

Jocelyne Cyr, candidate à présidence de la CSDM
Jocelyne Cyr, candidate à présidence de la CSDM     Photo : Radio-Canada/Marie-Ève Tremblay

La candidate à la présidence de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) Jocelyne Cyr admet que ses enfants ont fréquenté l'école privée. En effet, deux de ses trois enfants ont fréquenté le privé au secondaire. Une décision prise de concert avec son mari et pour favoriser l'accès aux sports pratiqués par ses enfants. Elle voit toutefois cela comme un avantage. Elle dit avoir ainsi pu comprendre davantage la réalité du public versus celle du privé. « Ça ne me discrédite pas du tout, au contraire. » Elle croit que le financement devrait être concentré sur l'école publique plutôt que l'école privée. 
 
Rappelons que le 2 novembre prochain, les électeurs seront appelés à voter pour la première fois pour choisir le président de leur Commission scolaire. Ce sera ainsi pour les 69 commissions scolaires du Québec.

Environnement

Empêcher les djihadistes canadiens d'aller au combat

Des sympathisants de l'État islamique lors de la prise de la ville irakienne de Mossoul, en juin 2014.
Des sympathisants de l'État islamique lors de la prise de la ville irakienne de Mossoul, en juin 2014.     Photo : AP/PC

Jusqu'à 130 Canadiens combattraient à l'étranger au sein de groupes armés. Ils peuvent représenter une menace quand ils reviennent au pays. L'une des solutions de la GRC est la révocation du passeport. Selon la surintendante à la GRC et responsable de la sécurité pour le Québec, Martine Fontaine, l'objectif de cette mesure est d'empêcher des Canadiens d'aller se faire endoctriner en participant à des actions armées à l'étranger. Elle affirme qu'en demeurant au pays, la communauté peut aider ces individus à « changer leur vision et leur compréhension du monde » et ainsi éviter une menace. 
 
Au contraire, pour l'analyste en affaires policières Stéphane Berthomet, « ces individus nous échappent, mais sur notre sol ». Le risque est qu'à défaut de pouvoir partir combattre à l'étranger, ils commettent un acte terroriste ici au Canada.

Société

Pantalon de combat : plainte contre l'École nationale de police du Québec

Remise de diplôme à l'École nationale de police de Nicolet
Remise de diplôme à l'École nationale de police de Nicolet     Photo : Radio-Canada/Maude Montembeault

Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers, a confirmé au micro de Marie-France Bazzo qu'il déposerait une plainte contre l'École nationale de police du Québec, à Nicolet. Cette plainte sera pour discrimination et atteinte aux droits fondamentaux. Cette action fait suite à la décision de l'École d'interdire aux policiers qui enseignent de porter le pantalon de combat. 
 
La Fraternité avait déjà évoqué la possibilité de poursuivre l'École, et cette fois, la menace se concrétise.

International

Thomas Mulcair et le NPD contre le Canada en Irak pour l'instant

Thomas Mulcair
Le chef de l'opposition officielle, Thomas Mulcair     Photo : Radio-Canada

« Pour moi, c'est un manque de respect pour les institutions parlementaires, pour la démocratie, mais surtout pour les Canadiens. » Thomas Mulcair dénonce la position de Stephen Harper, annoncée à New York, sur l'engagement du Canada auprès des États-Unis en Irak. Écoutez l'entrevue avec le chef du NPD et l'analyse de Chantal Hébert.

Société

Ces anglos qui choisissent l'école franco

La famille réunie au grand complet
La famille réunie au grand complet     Photo : ICI Radio-Canada/Hugo Lavoie

Environ 13 000 élèves au Québec, dont presque 5000 à Montréal, ont le droit de fréquenter une école anglophone, mais choisissent l'école francophone. Cette réalité donne des maux de tête aux administrateurs des commissions scolaires anglophones de Montréal, dont les inscriptions sont en baisse, et est un enjeu de la présente campagne électorale scolaire.  
 
Pourquoi des anglophones préfèrent-ils l'école en français? Hugo Lavoie a rencontré une famille anglophone de l'ouest de l'île de Montréal qui a choisi l'école primaire francophone Saint-Louis, de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
222324
25
26
27
28
2930
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Babillard

Pour communiquer avec Yves Desaultels, veuillez composer #951 (Bell), *951 (Rogers) ou 514-497-9582 sur les autres téléphones.

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
Grand Montréal20 visages de MontréalVotre dictionnaire populaire de Montréal
Entrevue avec Philippe FalardeauEntrevue Philippe Falardeau