ICI Radio-Canada Première

C'est fou...

C'est fou...

Le dimanche de 19 h à 20 h

Jean-Philippe Pleau et Serge Bouchard

C
Logo Radio-Canada

Société

La drogue (1 de 2) : écrire sous influence et changer d'état

Le dimanche 12 février 2017

Un homme drogué et ses hallucinations
Un homme drogué et ses hallucinations     Photo : iStock

Souvent associées aux questions de dépendance ou de légalité, les substances psychotropes sont consommées depuis des millénaires. Ce n'est toutefois qu'à partir du début du 19e siècle que des drogués ont été mis en scène dans des romans. Jean-Philippe Pleau et Serge Bouchard entament leurs réflexions sur la drogue avec la chercheuse en études littéraires Annie Monette, une spécialiste des écrits portant sur les expériences de la drogue. 
 
Écrire sous l'influence de la drogue est très difficile, puisque après avoir consommé des produits comme de la mescaline ou le LSD, l'auteur est confronté à une perte du langage. Annie Monette explique que le souci des écrivains sous l'influence de la drogue est de rendre compte de leur expérience de consommation ou de leurs hallucinations. Ainsi, pour parvenir à montrer l'effet de la mescaline, Henri Michaux a symbolisé ses absences par des traits de différentes longueurs. 
 
 La chercheuse en études littéraires Annie Monette La chercheuse en études littéraires Annie Monette Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault 
 
Aussi à l'émission : le pathique et le pathologique 
Joëlle Tremblay, professeure de philosophie au Cégep de Granby, explique les différents rapports de l'être humain avec la réalité décrits par le philosophe Henri Maldiney. Pour lui, l'état pathique est l'état premier de l'être humain dans l'existence, lorsqu'il est en contact avec tout ce que le monde lui donne comme signaux. 
 
L'état pathologique se caractérise plutôt par une perte de contrôle anormale, pouvant être associé à la drogue. Selon Joëlle Tremblay, il est impossible d'être dans un état pathique, de neutralité pure, puisque la réalité est toujours faite d'éléments inattendus. 
 
En circuit fermé avec Serge Bouchard : toutes les « -ine » de ce monde 
« Il y a longtemps que les humains croient aux esprits. Il y a longtemps qu'ils essaient de les rejoindre. Fuir dans sa tête, se réfugier loin au creux de soi, échapper à son corps, être hors de soi, quoi de mieux pour échapper aux âpretés du monde. [...] Nous nous sommes, au fil du temps, tellement éloignés des disciplines de l'esprit que nous ne saurions plus quoi faire s'il fallait pour fuir ne compter que sur notre imaginaire. En cela, les drogues aident beaucoup. Nous le savons, il est rassurant de pouvoir compter sur la morphine, sur l'aspirine, la cocaïne, la caféine, l'héroïne, la nicotine et toutes les "-ine" de ce monde. » 
 
Écoutez la deuxième émission sur la drogue, avec l'auteure Geneviève Pettersen : 
La drogue : fuir et expérimenter


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

12 mars 2017

Les murs : les ériger ou les abattre

5 mars 2017

L'intimité (2 de 2) : se parler en silence

26 février 2017

L'intimité (1 de 2) : Quand l'intime est politique

19 février 2017

La drogue (2 de 2) : fuir et expérimenter

5 février 2017

L'espoir (2 de 2) : rêver et agir