ICI Radio-Canada Première

C'est fou...

C'est fou...

Le dimanche de 19 h à 20 h

Jean-Philippe Pleau et Serge Bouchard

C
Logo Radio-Canada

Société

Les régions, ces pays négligés (1re partie)

Le samedi 14 mars 2015

Richard Séguin dans son champ, avec vue sur le village de Saint-Venant-de-Paquette
Richard Séguin dans son champ, avec vue sur le village de Saint-Venant-de-Paquette     Photo : Stéphane Lemire

Serge Bouchard n'aime pas le mot « région », qui désigne seulement un territoire. Selon lui, c'est un paysage, un objet d'identité. Jean-Philippe Pleau cite René Lévesque, qui disait que chaque coin du pays est important. C'est la réalité que vit Richard Séguin depuis plus de 40 ans à Saint-Venant-de-Paquette, au pied des Appalaches. 
 
Également à l'émission  
Gérard Beaudet, professeur titulaire à l'Institut d'urbanisme de l'Université de Montréal. Il raconte la petite histoire du découpage des régions administratives du Québec ou, comme le dit Serge Bouchard, la façon bureaucratique de penser le territoire. 
Dominic Tardif, chroniqueur sherbrookois. Il parle de différends entre des villes de région et des artistes.  
 
Richard Séguin : vivre en région aujourd'hui 
L'auteur-compositeur-interprète, natif de Pointe-aux-Trembles, a acheté une petite maison de bois sur une terre dans la MRC de Coaticook dans les années 70. Pour lui, c'est le lieu de la création, là où toutes ses chansons sont nées. Imaginez le choc qu'il a eu quand son village a été classé « dévitalisé »! Il n'y a peut-être plus d'école et de dépanneur, mais les 108 habitants ont décidé malgré tout de « renoncer à renoncer ». 
 
Ne pas perdre la trace de l'essentiel 
En 1998, cette petite communauté a créé Le sentier poétique, 3 km de sculptures de pierre et de poèmes en plein air. Et depuis, de nombreux bénévoles contribuent à son entretien. C'est une autre forme de richesse, fait valoir Richard Séguin, qui s'insurge contre le rendement à tout prix. Le chanteur trouve encourageant le partage de connaissances entre les villages qui ont le souci du bien commun. 
 
« Le lieu où j'ai mes racines, auquel j'appartiens. Les limites topographiques n'en sont déterminées que par décret du coeur. Il peut s'agir d'une seule pièce, d'un paysage, d'un pays, de l'univers. » Milan Kundera dans L'art du roman 


EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Site officiel de Richard Séguin
Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

12 mars 2017

Les murs : les ériger ou les abattre

5 mars 2017

L'intimité (2 de 2) : se parler en silence

26 février 2017

L'intimité (1 de 2) : Quand l'intime est politique

19 février 2017

La drogue (2 de 2) : fuir et expérimenter

12 février 2017

La drogue (1 de 2) : écrire sous influence et changer d'état

5 février 2017

L'espoir (2 de 2) : rêver et agir