ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Hugo Lavoie

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

L'offre gastronomique à Cuba en ébullition

Le mercredi 24 février 2016

Des touristes devant un restaurant à La Havane
Des touristes devant un restaurant à La Havane     Photo : iStock/fotoember

Dans ce pays en transformation accélérée, une destination prisée par les touristes, l'infrastructure hôtelière ne suffit plus à la demande. L'offre en restauration évolue très vite aussi. Dans certains quartiers, un nouveau restaurant ouvre chaque jour, surtout depuis 2012. Et l'ouverture des relations entre Cuba et les États-Unis favorise cette croissance. Francis Reddy joint le journaliste Martin Movilla à Cuba, plus précisément à Guantanamo. 
 
Depuis l'embargo américain, les Cubains avaient de la difficulté à s'approvisionner en denrées alimentaires. Il y a quand même des pays, comme le Canada, qui exportaient directement vers les hôtels tout inclus; les restaurants étaient en majorité des restaurants d'État où l'on servait des mets typiquement cubains. Progressivement, les Cubains ont commencé à ouvrir des restaurants privés cachés (paladares), mais tolérés, dans des maisons et des lieux particuliers. Depuis que Raul Castro est au pouvoir, ces restaurants sont de plus en plus tolérés. 
 
Aujourd'hui, les paladares sont nombreux. Il y en a partout, surtout dans les villes comme La Havane, où il y a beaucoup de touristes qui ne vont pas dans les hôtels où tout est inclus. Il y a une plus grande variété de restaurants, surtout que les relations avec les États-Unis ont commencé à se réchauffer et avec les réformes du nouveau régime. C'est encore plus vrai depuis l'année dernière. Un bon repas coûte environ 30 $. 
 
Le Mediterraneo est un restaurant avec des repas plutôt européens. Les importations de produits sont faites par le privé, pour qui elles sont permises. Les propriétaires ont accès aussi à une vaste gamme de produits, dont des produits locaux, comme la langouste et le poulet.  
 
Dans certains restaurants, on trouve des chefs cubains qui sont revenus au pays après avoir travaillé à l'étranger. C'est le cas au San Cristobal, un restaurant dans une magnifique vieille maison. L'endroit est tellement populaire qu'il est quasi impossible de trouver une place.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

30 juin 2016

Les kébabs bannis du centre historique de Florence

30 juin 2016

Le brocoli à toutes les sauces, de toutes les manières

29 juin 2016

Le rhum de la Barbade, un accident devenu tradition

28 juin 2016

Des restaurants abordables parmi les meilleurs au monde

28 juin 2016

Manger sauvage : salicorne, champignons et baies d'amélanchier au menu

28 juin 2016

Bouffe de déménagement : astuces pour une journée plus facile