ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

La relâche du week-end annule une alimentation santé en semaine

Le jeudi 4 février 2016

Une alimentation saine doit être basée sur l'équilibre
Une alimentation saine doit être basée sur l'équilibre     Photo : iStock

Les résultats de l'étude Manger mal le week-end et sain la semaine n'empêche pas de grossir ont attiré l'attention de la nutritionniste Hélène Laurendeau, qui est allée à la source. Des chercheurs en pharmacologie de l'Université de Nouvelles-Galles du Sud, en Australie, ont voulu comparer les effets d'une alimentation saine continue ou intermittente sur la flore intestinale, maintenant le microbiote intestinal.  
 
Les chercheurs ont nourri des rats de laboratoire de trois façons : un groupe mangeait sainement, le deuxième mangeait de la malbouffe, et le troisième groupe mangeait sainement quatre jours et passait ensuite trois jours en mode malbouffe. Conclusion : l'exposition intermittente à la malbouffe trois jours par semaine est suffisante pour modifier en grande partie le microbiote, qui s'est appauvri et est devenu semblable à celui des rats obèses.  
 
Autre observation : le poids des rats qui alternaient bonne diète et malbouffe était 18 % plus élevé que celui des rats qui avaient mangé sainement durant les 16 semaines. Bien que ces résultats restent à démontrer chez les humains, ils nous mettent sur la piste que les gens qui se laissent trop aller le week-end annulent les bénéfices de bien manger en semaine.  
 
Que veut dire manger sainement? Tout excès est maladif, même celui qui vise la perfection. Être trop restrictif la semaine ne fait qu'augmenter la tentation de se laisser aller le week-end. Il ne faut pas être trop sévère envers soi-même et il est préférable de se donner le droit aux gâteries de temps en temps, sans culpabilité. C'est une question d'équilibre. 

Weekend binge just as bad for the gut as regular junk food diet, study suggests

Yo-yoing between eating well during the week and bingeing on junk food over the weekend is likely to be just as bad for your gut health as a consistent diet of rubbish, new UNSW research suggests. The study, led by Professor Margaret Morris, the Head of Pharmacology at UNSW, examined the impact of yo-yo dieting on the gut microbiota of rats.

 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

19 août 2016

Le secret d'un punch bien réussi pour l'heure de l'apéro

18 août 2016

La tomate, reine de la cuisine

18 août 2016

Réfugiées syriennes : la cuisine comme outil d'intégration

17 août 2016

Des brasseurs qui sortent des sentiers battus

16 août 2016

Négliger l'heure du lunch : une bien mauvaise habitude

16 août 2016

Des richesses culinaires insoupçonnées dans nos champs et forêts