ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

Donner le goût aux enfants de découvrir les aliments

Le lundi 22 février 2016

Atelier dans un jardin avec des animatrices de Croquarium
Atelier dans un jardin avec des animatrices de Croquarium     Photo : croquarium.ca

Dès la naissance, les enfants éprouvent une attirance pour le sucré et une aversion pour l'amertume. C'est génétique. Le goût se développe avec l'expérience. L'organisme Croquarium crée donc des expériences sensorielles afin d'éveiller la curiosité des enfants et pour qu'ils découvrent les plaisirs de manger. Francis Reddy reçoit Marine Pouyfaucon, coordonnatrice du programme Les aventuriers du goût pour Croquarium. 
 
Croquarium travaille depuis 10 ans en éducation alimentaire auprès des enfants de 3 à 12 ans. Les ateliers se déroulent dans les garderies, les écoles, les camps de jour et lors d'événements comme les foires agricoles, les festivals, etc. L'organisme offre ses services en Estrie, en Montérégie et dans la région de Montréal. 
 
Les ateliers visent à encourager les enfants à verbaliser leurs émotions lorsqu'ils aiment ou n'aiment pas un aliment. L'exploration sollicite les cinq sens. La vue est d'ailleurs très importante. Une étude a démontré que les enfants sont plus attirés par des assiettes composées de sept aliments et de six couleurs, tandis que les adultes préfèrent celles de trois aliments et de trois couleurs. 
 
« On prend en compte le plaisir de manger dans l'acquisition de saines habitudes alimentaires, explique Marine Pouyfaucon. On travaille avec le jardinage éducatif, des ateliers fondés autour de la mise en place d'un potager ou encore on amène les enfants dans des potagers déjà existants ».  

Programmes - Croquarium

Fondé sur l'éducation sensorielle au goût, le programme Les aventuriers du goût place les enfants au coeur des découvertes alimentaires : qu'est-ce que je ressens quand je mange ? Est-ce que j'aime ça ? Pourquoi ? Grâce à l'exploration des aliments avec leurs cinq sens, les enfants découvrent la variété alimentaire et apprennent à mettre des mots sur leurs sensations.

 

 
La psychologue Stéphanie Léonard et Marine Pouyfaucon de CroquariumLa psychologue Stéphanie Léonard et Marine Pouyfaucon de Croquarium Photo : Radio-Canada/Michel Harvey 
 
Déceler les troubles alimentaires chez les enfants 
Quand un enfant est incapable de manger convenablement, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin de famille ou un pédiatre. La psychologue Stéphanie Léonard affirme qu'il est important de se renseigner sur les troubles de l'alimentation et de faire appel à des ressources spécialisées. Elle explique en quoi consistent les trois principaux troubles alimentaires chez les enfants. 
 
L'alimentation sélective 
L'enfant est incapable de manger correctement, il évite plusieurs aliments et il refuse catégoriquement de manger certains groupes d'aliments. Cette situation entraîne des carences nutritionnelles et la croissance de l'enfant qui en souffre peut être déficiente. Il peut avoir tendance à être plus faible, apathique, renfermé et irritable, et souffrir de troubles de la concentration. Ce trouble alimentaire est aussi courant chez filles que chez les garçons. 
 
Le pica 
L'enfant ingère à répétition des substances non nutritives. Ce trouble est lié au retard mental et est associé à la pauvreté, à la négligence parentale et au retard du développement de l'enfant. Il survient habituellement durant l'enfance, mais peut apparaître à l'âge adulte. 
 
Le mérycisme 
L'enfant régurgite et remastique sa nourriture. Ce trouble alimentaire est plus fréquent chez les jeunes enfants de 3 à 12 mois. Il disparaît habituellement spontanément et il est plus fréquent chez les garçons.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

19 août 2016

Le secret d'un punch bien réussi pour l'heure de l'apéro

18 août 2016

La tomate, reine de la cuisine

18 août 2016

Réfugiées syriennes : la cuisine comme outil d'intégration

17 août 2016

Des brasseurs qui sortent des sentiers battus

16 août 2016

Négliger l'heure du lunch : une bien mauvaise habitude

16 août 2016

Des richesses culinaires insoupçonnées dans nos champs et forêts