ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

Un guide du vin pour informer et faire voyager

Le mardi 10 novembre 2015

Nadia Fournier, auteure du <em>Guide du vin Phaneuf 2016</em>
Nadia Fournier, auteure du Guide du vin Phaneuf 2016     Photo : Radio-Canada/Michel Harvey

C'est la cinquième année que Nadia Fournier signe seule Le guide du vin Phaneuf (neuf ans qu'elle y participe), qui est publié depuis 35 ans, mais c'est la première fois qu'elle en assure seule la sélection. Elle a goûté plus ou moins à 2500 vins et 1000 sont commentés dans le guide. « Renouveler le vocabulaire et essayer de rendre la lecture de ce livre agréable et digeste, autant que le vin, c'est le plus gros défi », précise l'auteur du guide, au micro de Francis Reddy.  
 
Les étoiles dans le guide attestent la qualité d'un vin, mais il y a aussi les grappes d'or qui distinguent 150 vins. La grappe d'or peut être accordée en fonction de la disponibilité d'un vin à la SAQ ou de sa nouveauté. Parfois, il s'agit d'un vin nouvellement sur le marché, mais parfois on souligne une année où un vin donné s'illustre particulièrement. La grappe d'or peut aussi souligner la constance d'un vin. 
 
Autriche, Juras et Grèce sont les régions qui se distinguent particulièrement cette année. Le guide du vin Phaneuf entre davantage dans l'ère 2.0 en 2016. La plupart des vins sont accompagnés d'un code-barre. 
 
Guide du vin Phaneuf 2016, de Nadia Fournier, Les Éditions de l'Homme 
 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

19 août 2016

Le secret d'un punch bien réussi pour l'heure de l'apéro

18 août 2016

La tomate, reine de la cuisine

18 août 2016

Réfugiées syriennes : la cuisine comme outil d'intégration

17 août 2016

Des brasseurs qui sortent des sentiers battus

16 août 2016

Négliger l'heure du lunch : une bien mauvaise habitude

16 août 2016

Des richesses culinaires insoupçonnées dans nos champs et forêts