ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

L'orthorexie, quand manger santé devient une obsession

Le lundi 2 novembre 2015

L'orthorexie : une fixation sur l'ingestion d’une nourriture saine
L'orthorexie : une fixation sur l'ingestion d’une nourriture saine     Photo : iStock

À partir du moment où une personne se soucie de ce qu'elle mange avec anxiété et qu'elle perd la dimension du plaisir, l'orthorexie la guette. Un trouble alimentaire peut ainsi se dissimuler derrière le désir de bien manger. La psychologue Stéphanie Léonard en décrit les symptômes. 
 
Aucun critère de diagnostic officiel n'a été établi pour ce trouble alimentaire méconnu. Par contre, on connaît l'existence de l'orthorexie depuis une quinzaine d'années. Il s'agit d'un problème insidieux qui apparaît lorsqu'une personne établit des règles de nutrition de plus en plus rigides jusqu'à vouloir ne jamais les transgresser, quelles que soient les circonstances. Avec le temps, le nombre de règles s'accentue, de même que la rigidité de leur observation. Le temps consacré à la planification et à l'analyse de valeurs nutritionnelles augmente de plus en plus.  
 
« On n'est plus dans les préférences et dans les choix, on est dans l'anxiété. C'est ce qui fait que c'est un trouble », explique la psychologue. La culpabilité apparaît immanquablement lorsque la personne transgresse ses règles, incapable de faire des exceptions. L'isolement social et d'autres troubles psychologiques figurent parmi les conséquences observables.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

19 août 2016

Le secret d'un punch bien réussi pour l'heure de l'apéro

18 août 2016

La tomate, reine de la cuisine

18 août 2016

Réfugiées syriennes : la cuisine comme outil d'intégration

17 août 2016

Des brasseurs qui sortent des sentiers battus

16 août 2016

Négliger l'heure du lunch : une bien mauvaise habitude

16 août 2016

Des richesses culinaires insoupçonnées dans nos champs et forêts