ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

Réduire le gaspillage alimentaire à la maison

Le jeudi 24 septembre 2015

L'expert en gaspillage alimentaire Éric Ménard, et les chefs Rémi Lemieux et Doria Poirier, en plein atelier À vos frigos!
L'expert en gaspillage alimentaire Éric Ménard, et les chefs Rémi Lemieux et Doria Poirier, en plein atelier À vos frigos!     Photo : Radio-Canada/Julien Lafille

Nous gaspillons le tiers de la nourriture produite sur la planète. Des ateliers culinaires sont offerts un peu partout au Québec cet automne afin de nous apprendre à cuisiner avec des produits qui, au premier abord, semblent impropres à la consommation. Julien Lafille est allé assister à un des premiers ateliers À vos frigos! à Sainte-Adèle. 
 
Fruit d'un partenariat entre le Jour de la Terre et le Fonds Éco IGA, les ateliers À vos frigos! sont offerts gratuitement au public. D'une durée d'une heure et demie, ils mettent en vedette un expert en gaspillage alimentaire, ainsi qu'un ou deux chefs qui donnent des trucs et recettes pour diminuer le gaspillage. 
 
L'expert en gaspillage alimentaire Éric Ménard explique que l'objectif ultime vise à changer les mentalités. « Les gens jugent beaucoup trop les produits sur leur apparence. Et bien souvent, ils prennent trop à la lettre les dates de péremption, comme si les produits allaient devenir dangereux du jour au lendemain. Il y a encore de la méconnaissance, alors on veut défaire plein de mécanismes que la société a construits au fil du temps. » 
 
La présence de chefs lors de ces ateliers permet notamment aux gens de développer leur créativité, tout en osant cuisiner des produits qui, au premier abord, semblent impropres à la consommation. 
 
« C'est tout à petite dose qu'on jette ici et là. À la fin de l'année, chaque maison, qui est en quelque sorte un petit restaurant, gaspille énormément », déplore la chef Doria Poirier, propriétaire du traiteur Doria Cuisine. « C'est triste à en mourir. Par exemple, l'épicerie m'a donné, pour cet atelier, un sac de pommes qui allait être jeté parce qu'une seule pomme était pourrie à l'intérieur. » 
 
Le chef Rémi Lemieux, du restaurant Au Pied de Cochon, croit pour sa part que la lutte contre le gaspillage alimentaire à la maison va nécessairement devenir une tendance, comme pour les restaurants au cours des dernières années. « Un restaurant, aujourd'hui, ne peut pas faire d'argent s'il n'utilise pas ses restes, c'est impossible. À la maison, c'est la même chose, parce que tout coûte tellement cher maintenant. » 
 
La page des ateliers À vos frigos, sur le site du Jour de la Terre >> 
 
Un exemple de salade « touski » avec de vieux aliments qui étaient jugés périmés 
Un exemple de salade « touski » avec de vieux aliments qui étaient jugés périmés Photo : Radio-Canada/Julien Lafille


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

19 août 2016

Le secret d'un punch bien réussi pour l'heure de l'apéro

18 août 2016

La tomate, reine de la cuisine

18 août 2016

Réfugiées syriennes : la cuisine comme outil d'intégration

17 août 2016

Des brasseurs qui sortent des sentiers battus

16 août 2016

Négliger l'heure du lunch : une bien mauvaise habitude

16 août 2016

Des richesses culinaires insoupçonnées dans nos champs et forêts