ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Hugo Lavoie

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

Le caneton à la Rouennaise : un canard à la presse à Mont-Tremblant

Le jeudi 3 septembre 2015

La presse à canard du Cheval de Jade
La presse à canard du Cheval de Jade     Photo : Radio-Canada/Claude Brunet

Le caneton à la rouennaise est un classique de la cuisine française qui date de 300 ans. Sa préparation est spectaculaire, car elle consiste à écraser la carcasse d'un caneton dans une presse plaquée en argent. À Mont-Tremblant, dans les Laurentides, Claude Brunet a interviewé l'un des quatre maîtres canardiers du Québec, le chef propriétaire du restaurant Le cheval de jade Olivier Tali. 
 
Olivier Tali exécute ce plat suivant les règles de l'art. Le jus de cuisson qui est extrait de la presse sert à lier la sauce qui nappe les aiguillettes du caneton. Il n'existe que 70 presses à canard au monde. Celle du restaurant Le cheval de jade date d'une centaine d'années. Le chef invite ses clients à la manipuler au moment de la préparation du plat. 
 
Le jus de cuisson, une fois la carcasse du caneton est pressé 
Le jus de cuisson, une fois la carcasse du caneton est pressé Photo : Radio-Canada/Claude Brunet 
 
Le site du restaurant Le Cheval de Jade >> 
 
Le site de l'Ordre des canardiers >> 

Claude Brunet a découvert un classique de la cuisine française à Mont-Tremblant dans les Laurentides, le caneton à la...

Posted by Bien dans son assiette on jeudi 3 septembre 2015


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

28 juillet 2016

C'est la saison du maïs!

28 juillet 2016

Un agriculteur en plein centre de Rosemont-La Petite-Patrie

22 juillet 2016

Pour l'apéro, essayez les bières sures d'été

21 juillet 2016

C'est la saison des betteraves de toutes les couleurs

15 juillet 2016

Réinventer la tradition familiale en fabricant des vinaigres

15 juillet 2016

Deux sommeliers parlent de nostalgie et de mousseux canadiens