ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
16
17181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 16 mai 2016


Art de vivre

La gastronomie grecque, pour en finir avec la brochette

Le chef propriétaire du Ikanos, Constant Mentzas
Le chef propriétaire du Ikanos, Constant Mentzas     Photo : Ikanos

Pas de souvlakis ou de lourde sauce à l'ail au restaurant grec Ikanos. On y propose plutôt un éclatement de la cuisine grecque traditionnelle, avec des propositions de grillades accompagnées de sauces légères, mais surtout des compositions d'assiettes tout à fait originales. À titre d'exemple, on y sert du flétan grillé, du ragoût de gourganes à l'aneth et aussi des raviolis de lapin braisé accompagnés de champignons pieds bleus, de topinambour et de sauce lentilles et cerises.  
 
« On veut briser les codes de la cuisine grecque. Au Québec, elle est figée dans le temps », explique le chef propriétaire du restaurant Ikanos, qui combat toujours le stéréotype des restaurants grecs traditionnels.

Art de vivre

Culture, transformation, marchandage : les trois métiers de l'agriculteur

L'étal d'un marcher fermier
L'étal d'un marcher fermier     Photo : Radio-Canada/Hélène Raymond

Les initiatives comme les marchés fermiers, la livraison ou l'accueil du public sur la ferme ont permis de rapprocher les citoyens de ceux qui les nourrissent. Cependant, cela double et parfois même triple le travail des agriculteurs, qui ne comptent pas nécessairement leurs heures. À l'occasion du congrès de l'ACFAS, Hélène Raymond a rencontré des chercheurs qui tentent de quantifier ce travail pour voir s'il est vraiment rentable. 
 
Les tâches des agriculteurs sont multiples et complexes, explique Sophie Lecré, professionnelle de recherche en agroéconomie de l'Université Laval. « Nous évaluons l'influence que ça peut avoir sur les finances de la ferme, sur la satisfaction de l'agriculteur envers son travail et même sur sa santé mentale. » 
 
Dans certains cas, les gens s'épuisent et perdent de l'argent plutôt que d'en faire, renchérit Jean-Baptiste Traversac. Il explique que les dépenses non comptabilisées ou les mauvaises années viennent toujours gruger le salaire de l'agriculteur.

Consommation

Une loi de 1867 permettrait l'achat interprovincial d'alcool

Une caisse de vin
Une caisse de vin     Photo : iStock

Un citoyen du Nouveau-Brunswick qui avait été arrêté pour avoir traversé la frontière avec une trop grande quantité d'alcool entre le Québec et sa province en 2012 a été reconnu non coupable en vertu d'un article de loi datant de 1867. En compagnie de l'avocat Patrick Taillon et de l'auteure du Guide du vin Phaneuf Nadia Fournier, Francis Reddy tente de comprendre les implications qu'aura le jugement sur l'achat d'alcool entre les provinces.  
 
« Les vins canadiens sont peu présents sur les tablettes de la SAQ, déplore la chroniqueuse vin. Je pense que les petits producteurs d'alcool bénéficieraient d'une ouverture du commerce interprovincial en ligne. » Néanmoins, du point de vue des gros producteurs, la réalité diffère, croit M. Taillon : « Les conséquences pour les producteurs de lait, de volaille, de sirop d'érable ou de tout autre produit soumis à des quotas pourraient être importantes si l'échange de produits entre les provinces était facilité », croit-il.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
16
17181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Bien dans son assiette

Réseaux Sociaux Bien dans son assiette Bien dans son assiette