ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
29
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 29 février 2016


Art de vivre

Une relâche au restaurant en famille

Les enfants adorent aller au restaurant
Les enfants adorent aller au restaurant     Photo : iStock

La semaine de relâche peut être l'occasion de faire découvrir aux enfants les plaisirs de la table. Elle peut aussi être le moment idéal pour les étudiants de s'offrir un repas gastronomique abordable. Francis Reddy reçoit Sophie Ginoux, programmatrice du volet gastronomique du festival Montréal en lumière, qui propose des suggestions autour de son volet Paie ton âge et de l'événement Relâche gourmande. 
 
Paie ton âge 
Pendant la semaine de relâche, du 29 février au 5 mars, le festival Montréal en lumière invite les parents à aller au restaurant avec leurs enfants. Pour ceux de moins de 16 ans, les prix des repas sont fixés en fonction de leur âge. 
 
Village mammouth 
Situé sur l'esplanade au pied du Stade olympique de Montréal, ce site offre une foule d'activités, dont une expérience culinaire inspirée de trois destinations gastronomiques. Le restaurant L'Expédition propose un menu réconfortant de repas maison, la Gaufre.be prépare des gaufres chaudes et le Brise-Glace est un bar au menu original de cocktails hivernaux. 
 
La Cabane chez Jean au parc Jean-Drapeau 
Pour le temps des sucres, les vendredis, samedis et dimanches du 5 mars au 3 avril, il y a La Cabane chez Jean au Chalet de la Plage du parc Jean-Drapeau. Le menu est de circonstance : oreilles de crisse, soupe aux pois, fèves au lard fumé, jambon à la bière, omelette soufflée, tarte au sucre... 
 
Relâche gourmande : cinq restaurants offrent un menu à prix réduit 
Du 29 février au 13 mars, MTL cuisine organise la première Relâche gourmande, un événement qui s'adresse aux familles, mais aussi aux jeunes adultes et aux étudiants. Une table d'hôte est offerte à des prix allant de 30 $ à 40 $. Les jeunes parents peuvent profiter d'un rabais 50 % pour les enfants de moins de 12 ans. Les restaurants participants sont : Tapas 24, Les 400 Coups, Helena, Nolana et Portus Calle
 
Trois autres restaurants sont partenaires de l'événement. Au Beaver Hall et à l'Europea, du dimanche au jeudi pendant les semaines du 28 février et du 6 mars, les prix sont réduits et les repas des enfants sont gratuits. Le nombre de jeunes à table ne doit toutefois pas dépasser le nombre d'adultes. Du 1er au 4 mars, le restaurant Toqué offre aux moins de 18 ans un menu dégustation à moitié prix.

Santé

La neige peut être mangée, à certaines conditions

Cristaux de neige
Cristaux de neige     Photo : iStock

La neige, composée de 99,99 % d'eau, est faite à partir de l'humidité de l'air. Celle-ci va se cristalliser lorsque la concentration en molécules d'eau sera appropriée, mais il faut un microscopique grain de poussière en suspension dans l'air pour permettre à l'eau de cristalliser. Elle peut toutefois contenir des polluants en quantité très réduite, nous explique notre chimiste en résidence, Normand Voyer. 
 
L'eau évaporée que constitue l'humidité ne contient pas de minéraux, comme l'eau distillée. Après que l'humidité se soit cristallisée, il y a une phase de croissance où plusieurs cristaux s'agglomèrent. Dans cette phase, le flocon capte les polluants atmosphériques. Dans les zones urbaines, il y a plus de polluants atmosphériques. Plus la neige tombe, moins elle est contaminée, parce qu'en tombant, elle agit comme nettoyant. La concentration des contaminants est infime.  
 
Une étude datant de 2004 révèle que la concentration en pesticide et en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) d'une neige en milieu rural correspond à un grain de sel dans une piscine de 30 000 litres d'eau. Il faut que la neige soit parfaitement blanche, parce que lorsqu'elle est rosée ou jaunâtre, il peut y avoir présence de microalgues toxiques. La meilleure neige n'est ni en surface ni proche du sol, c'est la neige intermédiaire. « La neige n'est pas dangereuse, tout est une question de dose », conclut Normand Voyer.

Art de vivre

Des repas santé en kit, livrés à domicile

Claude La Hausse de la Louvière fait la livraison des repas FreshPrep à Vancouver
Claude La Hausse de la Louvière fait la livraison des repas FreshPrep à Vancouver     Photo : Radio-Canada/Evelyne Charuest

La livraison comprend les ingrédients et une recette, à réaliser en moins de 30 minutes, nécessitant un minimum d'ustensiles. Les clients commandent leur repas en ligne parmi un choix de mets variés. FreshPrep fournit les bonnes portions, coupe tous les légumes, mesure les assaisonnements, dépose le tout dans une boîte et livre le jour même. Hussein Rahemtullah et Dhruv Sood sont les fondateurs de FreshPrep dans la région de Vancouver. Evelyne Charuest a accompagné Claude La Hausse de la Louvière dans sa tournée de livraisons. 
 
Le site de FreshPrep >> 

Evelyne Charuest explique comment FreshPrep se démarque des autres traiteurs. Vous commandez sur leur site Internet...

Posté par Bien dans son assiette sur 29 février 2016

Art de vivre

Les poules arrivent en ville

Certaines municipalités explorent l'idée de permettre aux résidents de pouvoir vivre l'expérience des poules urbaines.
Certaines municipalités explorent l'idée de permettre aux résidents de pouvoir vivre l'expérience des poules urbaines.     Photo : Radio-Canada

Drummondville autorisera, dès ce printemps, la garde de poules en milieu résidentiel sur son territoire. La Ville emboîte ainsi le pas à d'autres municipalités québécoises et canadiennes qui permettent, depuis quelques années, l'élevage de poules en ville. Notre chroniqueuse en agriculture urbaine, Gabrielle Lamontagne-Hallé, se penche sur cet engouement pour les poules urbaines, mais aussi sur les points à surveiller dans ces changements de réglementations. 
 
Depuis les années 1960, la plupart des municipalités et métropoles, dont Montréal (1966), interdisent la garde de poules en milieu résidentiel. La persévérance d'un citoyen de Drummondville a poussé la municipalité à former un comité pour étudier la question de l'élevage de poules en ville. Finalement, un règlement rendra possible la garde de poules chez les particuliers, à condition d'obtenir un certificat d'autorisation. 
 
D'autres municipalités québécoises autorisent désormais les poules en ville : Sorel-Tracy (2015), Chambly (2013), Carignan (2014). Ailleurs au Canada, c'est aussi permis à Vancouver, à Niagara Falls, à Guelph, à Victoria et à Kingston. Victoriaville a annoncé récemment que son projet de règlement pourrait aussi être déposé en mars ou en avril prochain. 
 
En juin 2015, l'arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a autorisé les poulaillers dans huit de ses jardins communautaires (plus de 3000 m2 de superficie), une première à Montréal. L'arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie autorise, depuis 2011, un poulailler éducatif à la Maisonnette des parents. 
 
Les règlements des municipalités prévoient généralement une limite de quatre poules pondeuses, l'interdiction de posséder un coq, une superficie minimale disponible, une certaine distance avec les voisins et l'obligation d'offrir à la fois un enclos et un poulailler intérieur.  
 
Les points à surveiller en ce qui concerne la présence de poule en milieu résidentiel touchent la salubrité, la contamination, le traitement animalier, l'abandon des poules, l'abattage et la saison hivernale. Une poule peut produire près d'un kilogramme d'excréments par semaine. Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) interdit présentement de composter le fumier de poules. En autorisant l'élevage, les villes doivent donc prévoir les modalités de gestion de ces fientes. 

Art de vivre

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
29
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Bien dans son assiette

Réseaux Sociaux Bien dans son assiette Bien dans son assiette