ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
151617
18
19
20
21
2223242526
27
28
29
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 18 février 2016


Art de vivre

Nourrir les enfants en CPE malgré les compressions

Les services alimentaires des CPE sous pression
Les services alimentaires des CPE sous pression     Photo : Radio-Canada/Janic Tremblay

Le réseau des centres de la petite enfance (CPE) craint que les compressions budgétaires annoncées par le gouvernement du Québec au cours de la dernière année vont avoir des conséquences sur la qualité des services offerts, y compris les services alimentaires. Le journaliste Janic Tremblay s'est rendu au CPE Coeur de pomme, en banlieue de Montréal, où l'alimentation a son importance. 
 
La responsabilité de faire manger les enfants dans un CPE ne se limite pas à préparer un dîner. Il faut penser à équilibrer les aliments et leur valeur nutritionnelle. Il y a aussi les collations, qu'on souhaite aussi saines que possible. Il faut faire les achats et planifier la gestion de la cuisine. Les responsables sont très inquiets pour la suite des choses. 
 
En novembre dernier, Québec a annoncé qu'il imposera cette année un nouvel effort budgétaire de 120 millions de dollars aux garderies. Lundi dernier, le gouvernement a annoncé qu'il maintenait le cap : des réductions de 37 millions pour l'année en cours et de 36 millions l'an prochain. Le chiffre de 120 millions inclut les garderies privées subventionnées. Pour un CPE de 60 places, il faut 24 heures pour la préparation des repas, dans le cas du CPE Coeur de pomme, qui contient 70 places, il faut 35 heures. 
 
Il faudra couper dans les aides alimentaires, restreindre le nombre de cuisines, c'est-à-dire une pour deux établissements, ce qui implique de la livraison d'un établissement à un autre dans des réchauds. Ce type de traitement comporte son lot de conséquences sur la qualité et de risques pour la salubrité des aliments. Selon les CPE, il s'agit d'économies de bout de chandelle, sans compter la perte de professionnels qui vont aller travailler ailleurs. 

 
 
 
 

Les CPE intensifient leurs moyens de pression contre les compressions | ICI.Radio-Canada.ca

Des pertes d'emploi sont à prévoir dans les CPE, selon l'AQCPE. Le plus important des regroupements de centres de la petite enfance entreprend une intensification des moyens de pression en vue de faire reculer le gouvernement Couillard, qui prévoit toujours réduire de 120 millions de dollars l'enveloppe budgétaire des services de garde subventionnés.

 

Art de vivre

Distinguer le vrai du faux en nutrition sur le web

Les études sur l'alimentation et le cancer
Les études sur l'alimentation et le cancer     Photo : Radio-Canada

Des références sans source crédible, des témoignages personnels ou des produits miracles font partie du flot de désinformation nutritionnelle sur Internet. Pour vous aider à jeter un regard critique sur cette grande quantité d'informations en nutrition dans les médias sociaux et ailleurs sur le web, la nutritionniste Hélène Laurendeau définit cinq approches douteuses. 
 
1 – La promesse de résultats instantanés 
« Boire cela avant d'aller au lit brûle la graisse du ventre de façon spectaculaire. » Lorsque les allégations semblent trop belles pour être vraies, elles le sont probablement. Les promesses miraculeuses sont séduisantes, mais il ne faut pas succomber à leur charme, car elles peuvent être risquées à long terme. Il s'agit d'une sorte de mirage pour attirer les gens naïfs.  
 
2 – La citation d'auteurs et de journaux scientifiques sans référence 
Il faut se méfier lorsqu'on se réfère à des spécialistes ou des études sans jamais donner la source exacte ni mettre un hyperlien vers la ou les études en question. Les extraits sont souvent hors contexte et sans nuances, et contribuent à la désinformation. Sans oublier l'abus de phrases-chocs. Il faut être sceptique devant les nombreux textes publiés sur Internet qui ne sont pas signés.  
 
3 – La vente de produits spéciaux 
« Nettoyez votre foie et perdez du poids en 72 heures avec cette boisson puissante. » L'industrie des produits, des suppléments et des substituts étant très lucrative, il faut se méfier des diètes et des approches miracles où nous devons acheter des produits spéciaux pour obtenir des résultats. 
 
4 – Les témoignages personnels en guise de preuve 
« Croyez-moi, je l'ai essayé et ça a fonctionné. Je sais de quoi je parle.  » N'importe qui peut inventer un témoignage pour faire de l'argent. L'expérience personnelle d'un traitement ou d'un remède ne signifie pas forcément que cela fonctionne pour tout le monde. En plus des différences individuelles, beaucoup d'autres facteurs en cause peuvent venir confondre les résultats. 
 
5 – Les conseils contraires aux recommandations des organismes réputés 
Certaines affirmations reposent sur des études non révisées par des pairs ni publiées dans des revues dignes de confiance. Il faut se méfier des conseils fracassants. Pour corroborer des faits scientifiques, il faut que plusieurs études – non pas une seule – arrivent à des conclusions comparables. 
 
Dans cette capsule à l'émission Découverte, l'astronaute Julie Payette parle des études contradictoires en alimentation et en santé et de l'importance de la méthode scientifique.  
 

Art de vivre

Le cheddar au lait cru du Témiscamingue

Le cheddar le Cru du Clocher
Le cheddar le Cru du Clocher     Photo : fromagesdici.com

Le Cru du Clocher, le cheddar au lait cru traditionnel du Témiscamingue, figure désormais dans l'Arche du goût de Slow Food, le répertoire mondial du patrimoine alimentaire à protéger. C'est aussi un des fromages en vedette à l'événement Les fromages d'ici au Complexe Desjardins à Montréal. La fromagère et créatrice du Cru du Clocher, Hélène Lessard, nous raconte l'histoire de son fromage.  
 
La dernière fromagerie du Témiscamingue avait fermé ses portes en 1972, et Hélène Lessard a ouvert la sienne en 1996. Il n'y a donc eu aucune fromagerie au Témiscamingue pendant près de 25 ans. Le cheddar au lait cru ne donne pas un gros rendement : avec 100 kg de lait, la fromagère fabrique 10 kg de cheddar. Elle fait en moyenne 50 000 kg de fromage par année. Le cheddar au lait cru est vendu à l'extérieur de la région du Témiscamingue, mais le fromage frais, le fromage en grains, est vendu juste dans la région. 

 
 

Le Cru du Clocher

Ce fromage à pâte ferme, sans croûte, est fabriqué avec du lait cru provenant uniquement de trois troupeaux des environs de la fromagerie, sélectionnés en fonction de l'alimentation des vaches, ainsi qu'en fonction de la qualité microbienne du lait. Il est offert en deux temps d'affinage.

 

Art de vivre

Des linges à vaisselle qui racontent l'histoire

Les linges à vaisselle de Quelle Histoire!
Les linges à vaisselle de Quelle Histoire!     Photo : Radio-Canada/Michel Harvey

Pour mettre en valeur le patrimoine culinaire d'ici, Sophie Lachapelle a eu l'idée, avec sa petite entreprise Quelle histoire!, de fabriquer des linges à vaisselles qui retracent l'histoire et illustre des fleurons du monde agroalimentaire d'ici, les races et les semences patrimoniales du Québec, l'érable et l'héritage des Amérindiens, etc. L'entrepreneure est l'invitée de Francis Reddy. 
 
« L'idée était de créer un objet qui s'offre facilement  », lance d'emblée Sophie Lachapelle. Le linge à vaisselle est un objet sur lequel il est possible d'écrire une histoire : il peut être esthétique, instructif et utile. Le cheval et la vache canadienne ou encore le melon de Montréal, «  chacun d'eux parle de qui on est et d'où on vient, explique l'entrepreneure, c'est un peu le reflet de notre résistance  ». Ces linges à vaisselle vont sans doute devenir des objets de collection. Une partie des recettes des ventes sera versée au Fonds de l'Arche de goût de Slow Food, le répertoire mondial du patrimoine alimentaire à protéger. 

Quelle Histoire!

Entreprise conception et commercialisation de linges de maison design sur l'histoire des races et semences patrimoniales et aliments emblématiques.

 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
151617
18
19
20
21
2223242526
27
28
29
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Bien dans son assiette

Réseaux Sociaux Bien dans son assiette Bien dans son assiette