ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89
10
1112
13
14
1516171819
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 10 août 2016


Société

Agriculteur bio, le métier difficile qui attire une relève énergique

Jean-Michel Archambault-Cyr est conseiller en agriculture pour Equiterre.
Jean-Michel Archambault-Cyr est conseiller en agriculture pour Equiterre.     Photo : Radio-Canada / Philippe Couture

Ils sont jeunes et motivés  : la moyenne d'âge des agriculteurs bio opérant une ferme de proximité est aujourd'hui de 37 ans. La popularité grandissante des aliments bio les pousse à se lancer, mais, ayant peu ou pas d'expérience dans le domaine, « ils expérimentent des retards dans leur production ou des défis d'accès à la terre », explique Jean-Michel Archambault-Cyr, conseiller en agriculture pour Équiterre. 
 
Pas moins de 19 nouvelles « fermes de famille » sont apparues dans le paysage québécois l'an dernier, un record, et la plupart sont nées de la volonté de jeunes agriculteurs néophytes qui doivent commencer leur apprentissage agricole à partir de zéro. Les défis sont grands, et les agriculteurs qui cherchent de petites parcelles de terre peuvent aussi rencontrer des difficultés en raison de la loi sur la protection du territoire et des activités agricoles. « Le Québec n'est pas en faveur du morcellement, explique Jean-Michel Archambault-Cyr, par crainte de se retrouver avec des petites parcelles inutilisées. » 
 
Néanmoins, l'agriculteur bio peut bénéficier de formations de qualité au Québec, notamment au Cégep de Victoriaville, et par l'entremise du réseau des fermiers de famille chapeauté par Équiterre. Le marché, lui, est en pleine croissance et, selon tous les pronostics, il ne risque pas de s'essouffler de sitôt. 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Un article sur le difficile accès aux terres agricoles du Québec, sur le site d''Equiterre

Art de vivre

Manger un burger-spaghetti dans Queens, ou l'art de vivre New York hors des sentiers battus

Le « burger-spaghetti » de la dînette de M. Wells, à New York
Le « burger-spaghetti » de la dînette de M. Wells, à New York     Photo : Radio-Canada / Catherine Lefebvre

« Visiter New York en laissant de côté Manhattan au profit de Queens, c'est choisir l'émergence et l'avant-garde », dit la nutritionniste Catherine Lefebvre. En plus de déguster le burger-spaghetti créé par le chef québécois Hugues Dufour à la dînette de M. Wells, elle s'est aventurée jusque dans le quartier Brooklyn, au Musée de l'alimentation (MOFAD). 
 
« Ces deux quartiers se sont développés plus tardivement, mais sont devenus les repaires de la classe créative et des expériences hors-norme », rappelle Catherine Lefebvre. À la dînette de M. Wells, par exemple, la salle à manger est une reconstitution d'une salle de classe et les plats sont servis sur des cabarets, comme à la cafétéria de la petite école. On y mange des plats réconfortants et parfois inusités, comme ce hamburger au spaghetti et à la salade César. 
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89
10
1112
13
14
1516171819
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Bien dans son assiette

Réseaux Sociaux Bien dans son assiette Bien dans son assiette