ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4567
8
9
10
11121314
15
16
17
1819
20
21
22
23
24
25262728
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 20 mai 2015


Art de vivre

Du beurre d'érable au café : quand le Rwanda rencontre l'Estrie

Caférable, un beurre d’érable au café biologique
Caférable, un beurre d’érable au café biologique     Photo : tresorsdafrique.com

Béatrice Mukagakwandi bâtit des ponts entre le Rwanda, son pays d'origine, et son village de Racine, en Estrie. Elle importe des grains de café arabica, les torréfie et les vend dans divers commerces de la région. Elle redistribue également une partie de ses profits dans des projets de développement et d'éducation au Rwanda.  
 
Se qualifiant elle-même de gourmande, elle a récemment créé Caférable, un beurre d'érable au café biologique, qu'elle souhaite maintenant exporter. « Je voulais retrouver l'explosion dans la bouche du café et la douceur du sirop d'érable. » Hélène Raymond a rencontré une battante qui dit de ce produit « qu'il lui ouvre la porte pour la suite ». 

Hélène Raymond nous présente une Rwandaise qui, après avoir vécu quelques années à Montréal, s'est implantée à Racine,...

Posted by Bien dans son assiette on mercredi 20 mai 2015

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le site de Tresors d'Afrique

Politique

Protection du territoire agricole : des agriculteurs et des écologistes inquiets

Marcel Groleau, président de l’UPA et Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre
Marcel Groleau, président de l’UPA et Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre     Photo : Radio-Canada/Michel Harvey

L'Union des producteurs agricoles, Équiterre, la Fondation David Suzuki et l'organisme Vivre en ville unissent leur voix aujourd'hui pour faire part aux Québécois de leur inquiétude relativement à la protection du territoire agricole. Cette zone ne représente que 2 % du territoire du Québec et subit des pertes de l'ordre de 4000 hectares par année depuis une dizaine d'années. Sophie-Andrée Blondin reçoit Marcel Groleau, président de l'UPA, et Steven Guilbeault, directeur principal d'Équiterre. 
 
La liste des terres qui ont changé de vocation ou qui sont menacées est longue. On pense à celles des Soeurs de la Charité que la Communauté urbaine de Québec veut faire dézoner, et il y en a d'autres en Montérégie. À l'aéroport de Mascouche, les gens ont manifesté maintes fois et les autorités ont reculé. En 10 ans, c'est l'équivalent de l'île de Montréal en terres agricoles que la province a perdu. Le président de l'UPA affirme que 96 % des demandes de dézonage pour des projets de pipelines, d'hôpitaux ou de routes, par exemple, sont acceptées. Il précise aussi que 1,2 million d'hectares sont également disponibles pour le développement résidentiel sans qu'aucune demande de dézonage ne soit nécessaire. 
Territoire agricole: l'UPA craint une loi trop souple 

Arts et culture

Cette technologie qui nous éloigne de la nature

Les supermarchés à l'heure de la fidélisation
Les supermarchés à l'heure de la fidélisation     Photo : Radio-Canada/Lionel Levac

La technologie a profondément changé notre rapport à la nourriture, à la terre, à la mer et, de manière générale, à la nature. La technologie modifie notre rapport au monde. Notre chroniqueur et professeur de philosophie, Patrick Daneau, s'attarde au fait que le monde de l'alimentation n'a pas échappé à la toute-puissance de la technologie et qu'il s'est complètement adapté au nouvel ordre technologique. La conséquence première : notre lien à la nature est plus faible que jamais.  
 
- Presque 100 % de ce que nous consommons vient soit des supermarchés, soit des aires de restauration (source : MAPAQ 2013). Bref, nous ne produisons plus rien individuellement; 
- 70 % de ce que nous mangeons a subi une ou plusieurs transformations; 
- Notre rapport à l'alimentation est de plus en plus médiatisé : Facebook, Twitter et autres sites Internet s'affichent désormais sur les étiquettes de nos produits; 
- Il s'est développé une culture du supermarché qui crée un environnement aseptisé, très loin des conditions de la production alimentaire. 
 
De nos jours, dit le philosophe, bon nombre d'individus combattent le mode de production technologique et nous proposent de redécouvrir la nature dans ce qu'elle a de plus intime, comme les bières des microbrasseries, les pains des boulangeries artisanales, les aliments biologiques, les achats locaux... Voilà un signe que nous sommes de plus en plus nombreux à désirer nous « connecter » à la production alimentaire moins technologique. 
 
Références : 
Le nouvel ordre technologique, d'Ursula Franklin, essai paru en 1995 aux éditions Bellarmin 
Is Google Making Us Stupid? 

Art de vivre

Un vin québécois produit en Californie par un Français

Loïc Berthout et les bouteilles de vin rouge et blanc de The French Lieutenant
Loïc Berthout et les bouteilles de vin rouge et blanc de The French Lieutenant     Photo : Radio-Canada/Julien Lafille

Le vin porte le nom de The French Lieutenant, un peu à l'image de son producteur, Loïc Berthout, un ancien lieutenant de l'armée française. Installé à Montréal depuis bientôt 20 ans, il a décidé d'aller au bout de sa passion : il produit son propre vin dans la vallée de Napa, en Californie. Julien Lafille a attrapé Loïc Berthout juste avant qu'il ne s'envole pour la Californie, où il prépare le deuxième millésime de son vin. Il nous explique pourquoi il a choisi cette région parmi tant d'autres. 
 
À peine lancé, ce nouveau vin connaît un franc succès, puisqu'il se retrouve déjà sur les tables de plusieurs grands restaurants de Montréal. Loïc Berthout n'est pas le premier Québécois à faire du vin en Californie. Patrice Breton en produit depuis déjà 10 ans, les Vice Versa. Ce n'est pas un hasard si ce dernier agit à titre de vigneron consultant pour Loïc Berthout. Les deux hommes, qui se connaissent depuis une vingtaine d'années, sont de très bons amis, de véritables complices.  
 
Loïc Berthout a fait sa marque dans le monde du commerce électronique, en créant notamment le premier site web de vente de films et de jeux vidéo au Canada. Mais il a aussi toujours été passionné par le vin. Il a bien connu le milieu dans sa jeunesse, puisque son grand-père en produisait et que son père était négociant. 
 
Red Blend, The French Lieutenant, 2013 
États-Unis, Californie, Northern Coast, Napa County, Oakville 
 
Chardonnay, The French Lieutenant, 2013 
États-Unis, Californie, Northern Coast, Mendocino County 
 
Les détails sur le site frenchlieutenant.com >>

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4567
8
9
10
11121314
15
16
17
1819
20
21
22
23
24
25262728
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Bien dans son assiette

Réseaux Sociaux Bien dans son assiette Bien dans son assiette