#2a##5j##3# #5# Projet de loi 88 : des vignerons heureux, des distillateurs déçus | Bien dans son assiette | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

Projet de loi 88 : des vignerons heureux, des distillateurs déçus

Le mardi 8 décembre 2015

Stéphane Ruffo de l’Association des microdistilleries du Québec et Yvan Quirion de l’Association des vignerons du Québec
Stéphane Ruffo de l’Association des microdistilleries du Québec et Yvan Quirion de l’Association des vignerons du Québec     Photo : Radio-Canada/Michel harvey

La Loi sur le développement de l'industrie des boissons alcooliques artisanales permettra aux vignerons québécois de vendre directement leur vin dans les épiceries et de produire une eau-de-vie à partir des résidus de raisins, eau-de-vie qui pourra être vendue à la propriété. Pourtant, cette loi ne permettra pas aux microdistillateurs de vendre leur produit sur les lieux de fabrication. Francis Reddy en discute avec Yvan Quirion, président de l'Association des vignerons du Québec, et Stéphane Ruffo, vice-président de l'Association des microdistilleries du Québec. 
 
« Nous sommes très contents. Je pense que nous allons finir par arriver à bien développer la viticulture au Québec après tant d'années de travail. La loi est faite pour les producteurs artisans. Les distillateurs n'ont pas un permis d'artisan, ils ont des permis industriels. Ils ne produisent pas leur matière première. L'alcool qui sert à fabriquer la vodka et le gin québécois est importé. Pour qu'un producteur soit considéré comme artisanal, il doit produire sa matière première. » – Yvan Quirion, propriétaire du vignoble Domaine St-Jacques en Montérégie 
 
Le site de L'Association des vignerons du Québec (AVQ) >> 
 
« C'est clair qu'il n'y a rien pour les microdistilleries dans ce projet de loi 88. Il n'y a aucune mesure dans ce projet de loi pour aider l'industrie, qui est en émergence. On a pensé qu'étant donné que le gouvernement étudiait les lois sur les alcools, il aurait saisi l'occasion pour inclure des mesures pour favoriser le développement des microdistilleries. Ce n'est pas le cas. Nous allons plaider notre cause auprès du gouvernement, nous allons présenter un mémoire et continuer le travail pour faire connaître notre secteur. » – Stéphane Ruffo, copropriétaire des Distillateurs subversifs. 
 
Le site de l'Association des microdistilleries du Québec >> 

Le vin québécois pourra être vendu dans les épiceries du Québec | ICI.Radio-Canada.ca

Des bouteilles de vin vendues à la SAQ Attendu depuis longtemps, le projet de loi autorisant la vente de vins québécois dans les quelque 8000 épiceries du Québec a finalement été déposé jeudi par le ministre des Finances, Carlos Leitao.

 
 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

19 août 2016

Le secret d'un punch bien réussi pour l'heure de l'apéro

18 août 2016

La tomate, reine de la cuisine

18 août 2016

Réfugiées syriennes : la cuisine comme outil d'intégration

17 août 2016

Des brasseurs qui sortent des sentiers battus

16 août 2016

Négliger l'heure du lunch : une bien mauvaise habitude

16 août 2016

Des richesses culinaires insoupçonnées dans nos champs et forêts