ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

Le grémil des champs produit une nouvelle huile riche en oméga-3

Le lundi 16 novembre 2015

La plante de l’ahiflower, appelé le grémil des champs produit des graines desquelles est extraite une huile riche en acide omega-3
La plante de l’ahiflower, appelé le grémil des champs produit des graines desquelles est extraite une huile riche en acide omega-3     Photo : ahiflower.com

Les bienfaits des oméga-3 pour la santé ne font plus aucun doute, et cela a pour conséquence que la demande est plus forte que l'offre. La source principale d'oméga-3 vient des poissons, une ressource qui s'épuise au fil des années. Une solution de remplacement est en voie d'être commercialisée sous la forme d'une nouvelle huile végétale riche en oméga-3, l'ahiflower. Marc Surette, professeur de chimie et de biochimie à l'Université de Moncton, fait partie de l'équipe qui a mis au point cette nouvelle source d'oméga-3. Francis Reddy le joint à Moncton pour nous expliquer les propriétés de cette nouvelle huile végétale. 
 
La plante de l'ahiflower, appelé le grémil des champs, est originaire de l'Europe et de l'Asie, mais on la trouve un peu partout dans le monde. C'est une plante sauvage domestiquée pour une utilisation agricole. Elle produit une petite fleur blanche au début de l'été. Pas vraiment connu du grand public, le grémil des champs passe un peu inaperçu dans la nature. La plante est cultivée dans les Maritimes et en Angleterre parce que le climat est frais en été, ce qui est idéal pour sa croissance. L'huile qu'on extrait de ses graines est très riche en oméga-3. 
 
L'entreprise Nature's Crops International s'occupe du volet agricole des recherches. Les recherches en agronomie ont commencé il y a environ 10 ans. Ils ont choisi les graines d'un peu partout et sélectionné celles qui offrent de bons rendements en monoculture. Des méthodes pour connaître les engrais et les pesticides à utiliser ont aussi été développées en cas de besoin. Par la suite, ils ont cherché les meilleurs endroits de culture, et le choix s'est arrêté sur l'Angleterre et les Maritimes. La transformation des grains en huile se fait à la nouvelle usine de l'Île-du-Prince-Édouard. 
 
Le site d'Ahiflower >>


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

19 août 2016

Le secret d'un punch bien réussi pour l'heure de l'apéro

18 août 2016

La tomate, reine de la cuisine

18 août 2016

Réfugiées syriennes : la cuisine comme outil d'intégration

17 août 2016

Des brasseurs qui sortent des sentiers battus

16 août 2016

Négliger l'heure du lunch : une bien mauvaise habitude

16 août 2016

Des richesses culinaires insoupçonnées dans nos champs et forêts