ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h et à 4 h) 

Jean Soulard

Bien dans son assiette
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
272829
30
31
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 30 juillet 2015

Art de vivre

Les vins du Languedoc : la Méditerranée en commun

Un vignoble typique de la région du Languedoc, dans le Minervois
Un vignoble typique de la région du Languedoc, dans le Minervois     Photo : Getty images/AFP/Pascal Pavani

Avec près de 40 000 hectares répartis sur trois départements, le Languedoc est la plus grande région viticole de France en superficie. Cet immense territoire compris entre le Roussillon et le Rhône produit une diversité de terroirs avec des sols, des cépages et des climats variés. Leur dénominateur commun est le climat méditerranéen qui baigne la région. Notre chroniqueur Robert Plamondon nous parle de cette région et fait quelques suggestions de vins disponibles à la SAQ. 
 
Les suggestions de Robert Plamondon : 
 
Domaine Bertrand-Bergé Origines 2012 
Fitou 750 ml  
Code SAQ : 00899310 
17,00 $ 
 
Château De Pennautier 
Cabardes, 750 ml  
Code SAQ : 00560755 
14,80 $ 
 
La Sauvageonne Les Ruffes 2012 
Coteaux du Languedoc, 750 ml  
Code SAQ : 00914200 
17,05 $ 
 
Cave de Roquebrun La Grange des Combes 2013 
Saint-Chinian, 750 ml  
Code SAQ : 12560996 
18,70 $ 
 
Antech Cuvée Expression Crémant de Limoux 2013 
Vin mousseux, 750 ml  
Code SAQ : 10666084 
20,10 $ 
 
Château de Lancyre 2014 
Vin rosé, 750 ml  
Code SAQ : 10263841 
16,95 $ 
 
La Sauvageonne Les Ruffes 2012 
Languedoc, 750 ml 
Code SAQ : 00914200 
17,05 $

Art de vivre

Le pigeonneau : une viande rouge prisée au vol incertain

Nicolas Turcotte, copropriétaire de la ferme Turlo
Nicolas Turcotte, copropriétaire de la ferme Turlo     Photo : Radio-Canada/Julien Lafille

La production de pigeonneaux, au Québec, n'est pas une affaire rentable, révèle Nicolas Turcotte, de la ferme Turlo à Saint-Gervais, dans la région de Chaudière-Appalaches. Passionné par l'élevage de cette volaille encore mal-aimée ici, mais adorée des chefs, il n'a pas l'intention de mettre fin à son activité, comme le lui suggèrent ses conseillers financiers. « Il y a une rentabilité, mais c'est une rentabilité intellectuelle », explique-t-il à Julien Lafille. 
 
Très consommé en Europe et en Afrique du Nord, le pigeonneau, un jeune pigeon abattu à environ 35 jours de vie, se fait encore rare sur les tables d'Amérique du Nord. Les grands restaurants du Québec s'arrachent pourtant les quelques pigeonneaux disponibles et les vendent à un prix de fou, parfois jusqu'à 60 $ l'assiette en plat principal.  
 
« L'engouement des chefs a toujours été là, affirme Nicolas Turcotte. La clientèle n'était pas prête, mais les gens sont maintenant prêts à en manger dans les restaurants. » 
 
Très compliqué à produire, notamment en raison des conditions climatiques, le pigeonneau continue d'avoir mauvaise presse auprès du public nord-américain, qui l'associe souvent à un « rat volant ». De plus, la nécessité de le manger saignant afin de profiter au maximum de son goût rebute une partie des consommateurs. 
 
« Il faut manger la poitrine de pigeonneau saignante, mais les gens se disent que c'est une volaille. C'est une viande qui est très propre. Si on la cuit trop, on va avoir des problèmes de dureté de la viande. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Site web de l'Élevage des Pigeonneaux Turlo

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
272829
30
31
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Bien dans son assiette

Réseaux Sociaux Bien dans son assiette