ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette
Logo Radio-Canada

Art de vivre

La lutte contre l'obésité, une priorité nationale

Le mercredi 2 mars 2016

Deux adultes sur trois souffrent d'embonpoint au Canada.
Deux adultes sur trois souffrent d'embonpoint au Canada.     Photo : iStock

Entreprendre immédiatement une révision complète du Guide alimentaire canadien, interdire la publicité liée aux aliments et aux boissons destinés aux enfants, et envisager une taxe sur les boissons sucrées : ce sont les principales recommandations d'un rapport intitulé Obésité au Canada : Une approche pansociétale pour un Canada en meilleure santé qu'un comité sénatorial a déposé le 1er mars. Il appelle à une vaste campagne de lutte contre l'obésité au pays. Francis Reddy recueille les réactions de Paule Bernier, présidente de l'Ordre professionnel des diététistes du Québec. 
 
Pour lutter contre l'obésité, le Comité sénatorial des affaires sociales, des sciences et de la technologie propose 21 recommandations. Plusieurs des recommandations rejoignent les préoccupations des diététistes. Outre les divers moyens proposés comme un meilleur étiquetage des produits, l'imposition de taxes sur les boissons gazeuses et la mise en place de mesures fiscales, Paule Bernier trouve que ce rapport devrait accorder une plus grande importance à la prévention. Par exemple, il n'y a rien sur l'éducation des enfants en matière de nutrition, rien sur l'importance des rudiments de la cuisine.  
 
« Ce qui me frappe aussi, ajoute-t-elle, c'est que les recommandations sont assez positives pour l'industrie agroalimentaire et plutôt punitives pour le consommateur. » Le rapport refile toute la responsabilité à l'individu. Le consommateur ne doit pas perdre de vue le plaisir de manger. En ce sens, la recommandation 20 est importante. Elle propose de « mettre en oeuvre une campagne de sensibilisation du public à une alimentation saine fondée sur des messages simples et éprouvés : la plupart des aliments les plus sains n'ont pas besoin d'étiquetage; le plaisir de préparer et de partager un repas; la réduction de la consommation d'aliments transformés; le lien existant entre une mauvaise alimentation et l'apparition de maladies chroniques. » 

Sénat Canada

Le Canada connaît actuellement une crise de l'obésité. Les Canadiens en paient le prix de leur poche, mais aussi de leur vie. Un espoir, cependant, demeure. Une étude approfondie entreprise par le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie permet d'esquisser ce que pourrait être un avenir plus svelte et en meilleure santé.

 
 
 


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

19 août 2016

Le secret d'un punch bien réussi pour l'heure de l'apéro

18 août 2016

La tomate, reine de la cuisine

18 août 2016

Réfugiées syriennes : la cuisine comme outil d'intégration

17 août 2016

Des brasseurs qui sortent des sentiers battus

16 août 2016

Négliger l'heure du lunch : une bien mauvaise habitude

16 août 2016

Des richesses culinaires insoupçonnées dans nos champs et forêts