ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
27
28
29
30
 
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 24 juin 2016

Société

De presbytère à fromagerie : des pique-niques festifs à Warwick

Une sélection de fromages de la Fromagerie du presbytère
Une sélection de fromages de la Fromagerie du presbytère     Photo : Radio-Canada/Hélène Raymond

Depuis sept ans, des centaines de gourmands se rendent sur le parterre de l'ancien presbytère de Sainte-Élizabeth-de-Warwick pour faire un pique-nique où le fromage est à l'honneur. Le fromager Jean Morin, qui a converti ce lieu sacré en fromagerie, parle à Hélène Raymond de l'enthousiasme suscité par la dégustation de fromage frais à trois étapes de sa fabrication. Chaque semaine, on y sert 2900 litres de lait transformé et 250 plateaux de fromages fins. 
 

Société

De grands repas communautaires pour souligner la Saint-Jean

Des gens rassemblés avec des drapeaux du Québec
Des gens rassemblés avec des drapeaux du Québec     Photo : Maxime Corneau/Radio-Canada

Un méchoui multiculturel avec des tam-tams à Sherbrooke, une grande tablée avec des produits locaux à Gatineau et une fête familiale après la messe à Sainte-Brigitte-d'Iberville : les trois organisateurs d'événements gastronomiques Juillet-Edgar Douckaga, Marie-Ève Gratton et Liette Laroche dévoilent à Francis Reddy comment ils entendent souligner la fête nationale du Québec. 
 
À Sherbrooke, Juillet-Edgar Douckaga, membre de l'organisme Touche noire, explique que l'on trouvera de l'agneau, du sanglier, du bœuf, du couscous, des bananes frites et des beignets. Le tout sera préparé par des bénévoles avec des assaisonnements de différents pays. 
 
À Gatineau, Marie-Ève Gratton, responsable des communications pour La grande tablée de la fête nationale en Outaouais, attend 3500 personnes pour sa 8e fête gourmande. Au souper, 300 convives partageront un repas dans la bonne humeur. 
 
À Sainte-Brigitte-d'Iberville, Liette Laroche, présidente du comité de la fête nationale, va accueillir 1000 personnes pour le dîner et le souper. La journée va commencer par une messe country. On mangera ensuite des fruits de mer, du spaghetti, du steak, des côtes levées, des palettes de castor et de la salade de fruits.

Société

Des livres et des blogues pour goûter à la cuisine québécoise

Les livres suggérés par Katerine-Lune
Les livres suggérés par Katerine-Lune     Photo : Radio-Canada/Louis-André Bertrand

À l'occasion de la fête nationale du Québec, notre chroniqueuse Katerine-Lune Rollet propose des suggestions de lectures pour découvrir les origines des mets québécois. 
 
Histoire de la cuisine familiale du Québec, volume un, de Michel Lambert (Éditions GID, 2006) 
L'auteur rapporte que la cuisine québécoise a des origines algonquines, iroquoises, françaises et britanniques. Il s'intéresse aussi à la culture régionale, nous apprenant que la polenta était mangée ici en l'an 1000 par les Iroquois. 
 
Encyclopédie de la cuisine de Nouvelle-France, de Jean-Marie Francoeur (Fides, 2015) 
Ce livre volumineux contient 3000 recettes. Le livre est très dense, écrit en petits caractères et ne propose pas de photos. C'est le choix idéal pour devenir un colon dans votre cuisine. 
 
Dans l'assiette de l'autre... avec Françoise Kayler, d'Hélène-Andrée Bizier (Fides, 2012) 
Il s'agit du portrait de l'une des premières journalistes culinaires du Québec. On y trouve certaines des chroniques de Françoise Kayler. 
 

À propos

Nous voulons l'heure juste. Les discours sur l'alimentation occupent une place énorme de nos jours. On n'a jamais autant parlé de nourriture. Lorsqu'on observe la prolifération de productions théâtrales, de numéros de revues, de films, les milliers blogues culinaires, les centaines de livres, les poèmes, les émissions, les documentaires qui abordent le sujet, on peut dire que l'intérêt ne manque pas.

 
 

Du manger de 1878

(null)

 

Société

Le premier banquet de la Saint-Jean, en 1834 à Montréal

Claude Martel et François Tétreault, déguisé en bourgeois célébrant la Saint-Jean
Claude Martel et François Tétreault, déguisé en bourgeois célébrant la Saint-Jean     Photo : Radio-Canada/Louis-André Bertrand

Des discours patriotiques, des bourgeois bien habillés, de la nourriture du terroir et beaucoup d'alcool. Une soixantaine de membres de l'élite montréalaise se sont rassemblés en 1834 pour démontrer leur fierté nationale à l'occasion du solstice d'été. Francis Reddy revient sur ce banquet historique avec François Tétreault, coordonnateur de la Société d'histoire de Mascouche, et Claude Martel, géographe et historien. 
 
Ce rassemblement gourmand était, à l'époque, l'occasion de montrer que l'on pouvait se débrouiller avec les produits du terroir local sans les produits britanniques, indique M. Tétreault, qui a organisé, l'an dernier, un rassemblement évoquant cette grande tablée.  
 
Bien qu'on ne sache pas exactement ce qui a été offert aux invités, M. Martel dresse la liste des mets les plus probables, soit du jambon, de poulet de printemps, des quartiers d'agneau, du poisson pêché dans le fleuve, du gibier, probablement de la perdrix trouvée sur le mont Royal, de la charlotte russe et des fraises du printemps.  
 
Une chose est certaine, ajoute-t-il, beaucoup d'alcool a été consommé, puisque les convives ont porté 25 toasts durant ce banquet.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
20212223
24
25
26
27
28
29
30
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Bien dans son assiette

Réseaux Sociaux Bien dans son assiette Bien dans son assiette