ICI Radio-Canada Première

Bien dans son assiette

Bien dans son assiette

En semaine de 11 h à 12 h 
(en rediffusion à 19 h) 

Francis Reddy

Bien dans son assiette

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
91011
12
13
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 12 mai 2016


Environnement

La protection du saumon atlantique sauvage

Saumon atlantique
Saumon atlantique     Photo : iStock

Le roi de nos rivières, qui vit aussi en eau salée durant l'hiver, est menacé, notamment par le saumon d'élevage. Quand celui-ci s'échappe en mer, il le contamine avec ses maladies. Francis Reddy reçoit Jean Boudreault, président de la Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA), dont la Fondation Saumon se consacre à la protection et à la conservation de la ressource. 
 
La FQSA organise pour la première fois un événement gastronomique afin d'aider la Fondation Saumon à poursuivre ses efforts de protection du saumon atlantique sauvage. Les chefs Normand Laprise, Martin Picard et David McMillan, participent à l'événement. Francis Reddy en parle ce dernier, grand amateur de pêche au saumon et chef propriétaire des restaurants Joe Beef, Liverpool et Le vin papillon. 

 
 

Art de vivre

Le cidre, au premier plan du terroir québécois

Cidre de glace
Cidre de glace     Photo : mondialcidres.com

Les produits se raffinent, le cidre de glace est en voie de devenir un ambassadeur de la gastronomie québécoise, a constaté notre journaliste Hélène Raymond au colloque sur le cidre du congrès de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS). Il a été question, entre autres, de l'importance de la plantation de pommiers à cidre dans les vergers québécois, et de la difficulté, pour les artisans, de maintenir leur place dans les marchés. 
 
De nouveaux cidres arrivent sur les étagères pour séduire une clientèle plus jeune et faire concurrence à la bière. Selon les statistiques de l'Association des cidriculteurs artisans du Québec, en 2014, on comptait 75 permis de fabrication pour une consommation annuelle de 200 ml par habitant. C'est bien peu quand on compare à la consommation britannique, qui atteint les 13 litres par personne annuellement.  

84e Congrès de l'Acfas | Colloque 624

La transformation du cidre au Québec : perspectives sur les connaissances technico-scientifiques, socioéconomiques, de l'industrie et de la consommation

 

Art de vivre

À la découverte des vins grecs

La sommelière Véronique Rivest
La sommelière Véronique Rivest     Photo : Radio-canada/Michel Harvey

La Grèce a joué un rôle important dans l'évolution de la viticulture. « Derrière des vins méconnus se cache une multitude de cépages indigènes fantastiques », lance la sommelière Véronique Rivest. Elle participe avec d'autres connaisseurs à l'événement Montréal aime les vins grecs, dont le but est de mettre en valeur la richesse du terroir grec et ses cépages indigènes. Elle est l'invitée de Francis Reddy.  
 
Véronique Rivest a découvert les vins grecs quand elle a participé au concours Meilleur Sommelier du monde en 2007, qui avait justement lieu en Grèce. Comme c'est souvent le cas, le pays hôte organise une dégustation: « Je suis tombée à la renverse, les vins y sont non seulement de grande qualité, mais aussi très originaux. » 
 
Véronique Rivest cite en exemple le cépage xynomavro, cultivé dans le nord, en Macédoine. Le vin rouge fait de ce cépage est corsé, une combinaison de tanins élevés et d'acidité. Du moschofilero, proche parent du muscat, on produit un vin blanc aromatique, printanier et floral. Le prix des vins grecs est très avantageux, précise la sommelière. 
 
Trois soirées ont lieu au restaurant Ikanos du Vieux-Montréal à l'occasion de l'événement Montréal aime les vins grecs. Trois menus cinq services seront préparés, tous accompagnés des produits de plusieurs vignerons venus spécialement de Grèce. 
 
Le site du restaurant Ikanos et les détails de l'événement >> 

Guide pratique des cépages grecs | SAQ.com

Publié par SAQ le 28 avril 2016 Le vin grec gagne en popularité au Québec. Pour l'amateur curieux, le pays est un coffre au trésor riche en découvertes. Il recèle des centaines de cépages indigènes, parmi lesquels plusieurs sont cultivés depuis des milliers d'années. Par où l'amateur peut-il débuter ?

 

Art de vivre

Un nouveau modèle de banques alimentaires

Chantal Sénécal, directrice de Food Depot Alimentaire à Moncton
Chantal Sénécal, directrice de Food Depot Alimentaire à Moncton     Photo : Radio-Canada/Amélie Gosselin

Depuis quelques jours, à Moncton, au Nouveau-Brunswick, les clients des banques alimentaires ont accès à un nouveau centre de services qui va bien au-delà du don de nourriture. L'objectif est d'accompagner de façon plus globale un client pour l'aider à sortir du cercle vicieux de la pauvreté. Amélie Gosselin a visité l'endroit. 
 
La croissance du nombre d'utilisateurs a amené trois banques alimentaires à joindre leurs efforts pour créer le nouveau centre. Elles ont été inspirées par les centres qui existent déjà dans quelques endroits au pays, dont The Stop Community Food Centre à Toronto, qui se dit à la défense de la dignité humaine. 
 
Chantal Sénécal, directrice de Food Depot Alimentaire à Moncton, dit qu'il y a plusieurs conséquences positives dans l'intégration de trois banques alimentaires, dont la gestion des ressources et la consolidation des efforts. Le centre va offrir une formation aux bénévoles et mettre à contribution leur expertise pour permettre des jumelages avec les utilisateurs.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
91011
12
13
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
3031
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Bien dans son assiette

Réseaux Sociaux Bien dans son assiette Bien dans son assiette