ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Science et technologie

Gagarine et le Spoutnik : les débuts éclatants du programme spatial russe

Le lundi 20 février 2017

Les cosmonautes russes Youri Gagarine et Valentina Tereckhova, en 1963
Les cosmonautes russes Youri Gagarine et Valentina Tereckhova, en 1963     Photo : Getty Images/AFP

Le 12 avril 1961, le cosmonaute Youri Gagarine est devenu le premier homme à être envoyé dans l'espace. C'est devenu le point culminant d'une série d'impressionnantes réalisations opérées par le programme spatial russe. Une façon pour l'URSS de démontrer sa suprématie face aux Américains dans la conquête de l'espace, dit l'astrophysicien Robert Lamontagne. 
 
« Mettre un homme dans l'espace, c'est un grand exploit. En comparaison, il s'écoule presque une année avant que les Américains puissent faire la même chose. »  
 
Cette compétition pour accéder au ciel ne débute pas dans les années 50, note le directeur du télescope de l'Observatoire du Mont-Mégantic. L'idée apparaît au début du 20e siècle. Course à l'obtention de l'arme atomique, création de missiles à la portée toujours plus longue : les tentatives des deux puissances de se démarquer de l'autre sont nombreuses. 
 
Le premier d'une série de coups d'éclat 
Le 4 octobre 1957, le lancement du satellite Spoutnik 1 constitue la première victoire soviétique contre les Américains. Moins d'un mois plus tard, le 3 novembre, l'envoi du satellite Spoutnik 2, avec à son bord la chienne Laïka, fait la démonstration que l'humain peut vivre dans l'espace. 
 
Quelque temps après, les sondes Luna 1 et 2 vont permettre un premier contact avec la Lune. En juin 1963, Valentina Terechkova devient la première femme à aller dans l'espace. Le 18 mars 1965, Alexei Léonov est le premier homme à effectuer une sortie de sa capsule dans l'espace. 
 
 
 
Deux façons de faire complètement différentes  
En Union soviétique, de nombreux petits bureaux vont se livre une compétition féroce pour se rendre dans l'espace. La coordination entre ces entités est inexistante. 
 
Aux États-Unis, la NASA, une agence civile, chapeaute l'ensemble des opérations qui visent l'espace. Chez les Soviétiques, tout est mené dans le secret et les réalisations dignes de mention sont révélées une fois leur succès avéré. Les échecs ne sont pas mentionnés. Du côté américain, on annonce l'exploit à venir et on fait tout pour l'accomplir.  
 
Robert Lamontagne s'explique mal la nette domination des Soviétiques au début de cette course à l'espace.  
 
« Ils avaient certes une longueur d'avance depuis le début du 20e siècle dans la recherche théorique. Ils disposaient d'une volonté encore plus forte de démontrer leur suprématie sur les États-Unis. »


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

9 janvier 2017

L'aventure du Concorde, cet avion mythique au destin tragique

20 décembre 2016

Marie Curie, une scientifique brillante dans un monde d'hommes

22 avril 2016

Le test de quotient intellectuel, un outil controversé

7 octobre 2015

Microsoft à la conquête du monde