ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

International

Gandhi et la marche de l'Inde vers l'indépendance

Le jeudi 22 décembre 2016

Gandhi vers 1930
Gandhi vers 1930     Photo : Getty images/Hulton Archive

Par des marches, des boycottages de produits étrangers et de nombreux jeûnes, Gandhi (1869-1948) a participé à la mobilisation nationale des Indiens. Mathieu Boisvert, le directeur du Centre d'étude et de recherche sur l'Inde, l'Asie du Sud et sa diaspora, décrit la vie et la pensée de l'homme qui a tenu tête à l'Empire britannique. 
 
Une conscience sociale éveillée en Afrique du Sud 
À la fin du 19e siècle, Gandhi poursuit des études en droit à Londres. Par la suite, après un séjour de 2 ans en Inde, il passe plus de 20 ans en Afrique du Sud. Il travaille à la reconnaissance de la communauté sud-asiatique dans ce pays. Il entame alors la revendication de certains droits par des actions pacifistes, une démarche qu'il poursuit à son retour en Inde, en 1915. 
 
Un apôtre de l'action politique non violente 
« Pour Gandhi, la première étape d'un investissement politique, nationaliste ou même intérieur est d'identifier ce qui est important pour nous, ce qui est vrai. Par la suite, l'ensemble de notre comportement et de nos actions doit être déterminé par cette notion de vérité. » Mathieu Boisvert explique que la doctrine non violente à la base du nationalisme de Gandhi, le satyagraha, s'articulait autour de la notion de swaraj, prônant une autodétermination de la nation. 
 
Au début des années 1930, Gandhi met en pratique sa théorie en organisant une marche de 400 km pour protester contre la taxe sur le sel imposée par la Grande-Bretagne. Dans les années qui suivent, il multiplie ses actions. Il encourage, entre autres, le boycottage de vêtements en coton produits en Inde, mais transformé en Grande-Bretagne. Il jeûne également pour protester contre la discrimination envers la classe des intouchables, considérée comme impure. 
 
Le message du gourou ébranle l'Empire britannique 
Avec ses nombreuses manifestations, Gandhi réussit à conscientiser les Indiens à la domination coloniale. En 1942, il mène le mouvement de désobéissance civile Quit India pour forcer les Britanniques à abandonner leur contrôle sur l'Inde. Son désir se réalise en 1947, lorsque l'Inde et le Pakistan proclament leur indépendance. Il aurait toutefois préféré la création d'un seul pays incluant les hindous, les musulmans et les adeptes d'autres religions. 
 
En 1948, Gandhi est assassiné par un extrémiste hindou en 1948. Ce dernier lui reprochait d'être responsable de la division territoriale de l'Inde mythique. 
 
Une image récupérée à des fins politiques 
Aujourd'hui, les Indiens considèrent Gandhi comme le père de la nation. Chaque année, à la date de son retour en Inde, le gouvernement organise une foire commerciale, où il invite les Indiens de la diaspora à célébrer. Il utilise ainsi l'image du personnage pour fortifier l'économie du pays.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 février 2017

La libération de Paris en août 1944 : après l'outrage, la liesse

23 février 2017

Édouard VIII et Wallis Simpson : renoncer à sa couronne par amour

16 février 2017

L'insurrection de Budapest de 1956 réprimée par l'URSS

31 janvier 2017

Adélard Godbout et la loi de l'instruction publique obligatoire

19 janvier 2017

L'affaire Dreyfus : un officier juif accusé à tort de trahison