ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Je t'aime moi non plus : l'histoire d'amour entre Gainsbourg et Bardot

Le vendredi 21 octobre 2016

Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg en décembre 1967
Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg en décembre 1967     Photo : Getty images/RDA/Hulton Archive

Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot ont eu un coup de foudre l'un pour l'autre en 1967, lorsqu'ils répétaient en prévision d'un spectacle télé de fin d'année. Leur fougueuse histoire d'amour n'a duré que trois mois, mais a laissé quelques grandes chansons, dont Je t'aime moi non plus. La journaliste Marie-Christine Blais raconte cette passion entre les deux artistes. 
 
Un homme un peu laid et une femme magnifiquement belle 
Au moment de leur courte relation, Brigitte Bardot a 33 ans et Serge Gainsbourg, 39 ans. Bardot est une icône du cinéma depuis le film Et Dieu... créa la femme, de Roger Vadim, sorti en 1956. Gainsbourg écrit des chansons depuis dix ans, mais c'est avec sa relation avec l'actrice qu'il acquiert vraiment la célébrité. 
 
Une relation propice à la création 
Le déclic se produit un soir avec des amis, dans un restaurant. Brigitte Bardot lui prend la main sous la table. Un autre soir, elle lui demande de venir chez elle répéter la chanson Harley Davidson. Avec un peu de champagne, c'est le début du couple mythique. Brigitte Bardot est alors vulnérable. Son troisième mari la trompe et Gainsbourg la sécurise. La relation donne confiance à Gainsbourg, qui se trouve d'ordinaire sans charme. 
 
Une nuit, Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot créent ensemble Bonnie and Clyde. Puis, elle lui demande d'écrire la plus belle chanson d'amour qu'il n'a jamais écrite. Cette chanson, Je t'aime moi non plus, incarne leur passion amoureuse, mais aussi la fin de leur relation. Lorsque Brigitte Bardot le quitte, Serge Gainsbourg décide de ne pas inclure la chanson dans son prochain album. Il la reprend toutefois en 1969 avec sa nouvelle amoureuse, Jane Birkin. 
 
Initials B.B. 
L'album Initials B.B. et la chanson du même nom de Serge Gainsbourg connaissent un grand succès en 1968. Enregistré à Londres avec le chef d'orchestre Arthur Greendale, l'album est un peu l'autopsie d'un grand amour. Le chanteur y intègre des références anglophones et culturelles, comme un extrait de la Symphonie du nouveau monde de Djvorjak. Trente ans plus tard, Brigitte Bardot reprend le titre Initiales B.B. pour son autobiographie.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

22 février 2017

Pop art : la révolution Warhol

10 février 2017

L'essor du champagne, le vin des grandes occasions

9 février 2017

Louis Hébert et Marie Rollet, premiers colons en Nouvelle-France

1 février 2017

Maya Angelou, la vie romanesque d'une écrivaine noire inspirante

27 janvier 2017

Hergé, le génie derrière Tintin

25 janvier 2017

Ernest Cormier, l'architecte de l'Université de Montréal