ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
19202122
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 23 décembre 2016


Société

Mère Teresa, la sainte missionnaire de Calcutta

Mère Teresa en 1995
Mère Teresa en 1995     Photo : Reuters/Nathalie Koulischer

Mère Teresa, la fondatrice de la congrégation des Soeurs missionnaires de la Charité, a consacré sa vie à aider les plus pauvres dans les taudis de Calcutta, en Inde. Canonisée par le pape François en septembre 2016, elle a reçu le Nobel de la paix en 1979. La professeure de sciences des religions Catherine Foisy raconte le parcours de cette grande figure de la chrétienté du 20e siècle. 
 
Née Anjezë Gonxhe Bojaxhiu en 1910 dans l'Empire ottoman, l'actuelle Macédoine, mère Teresa devient orpheline de père à 8 ans. Dès lors, pour elle, Dieu devient une figure paternelle. À 18 ans, elle se joint à la congrégation des Soeurs de Notre-Dame-de-Lorette, un ordre religieux irlandais. Elle s'installe à Dublin, puis est rapidement envoyée en Inde. À Calcutta, elle prononce ses voeux religieux en 1931, et ses voeux définitifs en 1937. Elle prend alors le nom de Teresa, en référence à Thérèse de Lisieux. 
 
Au service des pauvres 
Mère Teresa enseigne l'histoire et la géographie pendant ses premières années en congrégation, avant de devenir directrice d'école. En 1950, elle fonde son propre ordre religieux. Les Missionnaires de la charité se donnent comme vocation d'aider les plus pauvres, de prendre soin des exclus, des personnes marginalisées, des affamés et des sans-abri. 
 
À la fin des années 1960, le passage de mère Teresa à la télévision britannique et la production d'un documentaire sur sa vie marquent les débuts de sa célébrité internationale. Son image est alors associée aux maisons de mourants de Calcutta, des lieux où les soeurs de la Charité donnent de la dignité à des gens qui seraient morts dans la rue. 
 
Une âme généreuse, mais un personnage controversé 
Mère Teresa incarne une forme d'humanité très grande, une capacité d'accueil de l'autre et une figure qui peut être rassembleuse. Mais lorsqu'elle reçoit le Nobel de la paix en 1979, elle a des mots très durs à l'égard de l'avortement. En plus de ce discours controversé, on lui reproche, dans les dernières années de sa vie, d'avoir accepté des dons de dictateurs, notamment ceux de Jean-Claude Duvalier. Ses détracteurs condamnent aussi son apolitisme. 
 
Mère Teresa a été en phase avec l'Église de son temps. Comme le pape Jean-Paul II, elle a saisi la manière elle pouvait utiliser les médias à son avantage. Elle demeure une figure importante dans l'Inde actuelle, un pays où les catholiques sont peu nombreux. « Il y a lieu d'être vigilant et de ne pas en faire réellement un mythe, d'être en mesure de prendre une certaine distance critique par rapport au personnage, précise Catherine Foisy. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La vie de mère Teresa en 10 dates - Radio-Canada.ca

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
19202122
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Dernière baladosiffusion disponible

Aujourd'hui l'histoire

Réseaux Sociaux Aujourd'hui l'histoire sur Facebook
teasers d'Aujourd'hui l'histoireLe Mois de l'histoire des Noirs au CanadaPremière PLUS histoire