ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
141516
17
18
19
20
2122232425
26
27
282930
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 17 novembre 2016


Arts et culture

Les années folles à Paris et à Berlin

Des musiciennes jouent de la mandoline dans un cabaret de Berlin, vers 1928
Des musiciennes jouent de la mandoline dans un cabaret de Berlin, vers 1928     Photo : Getty images/General Photographic Agency

Dans les années 1920, après le carnage de la Première Guerre mondiale, Paris et Berlin ont connu une effervescence artistique et une grande liberté de moeurs. L'historien Éric Dussault raconte à Jacques Beauchamp la vitalité de ces années folles, marquées par le surréalisme, le jazz et le théâtre de Bertolt Brecht. 
 
Des villes cosmopolites 
Dans les années folles, Paris et Berlin sont des métropoles européennes où vivent beaucoup d'étrangers. Elles ont une vie nocturne animée et l'homosexualité y est acceptée dans certains milieux. La capitale française devient un havre pour les écrivains et les artistes du monde entier. Les Américains Ernest Hemingway, Francis Scott Fitzgerald et Gertrude Stein s'y installent et participent à l'ébullition culturelle de l'époque. 
 
La culture noire et la psychanalyse à la mode 
Dans le Paris des années 1920, il y a une forte présence de la culture noire. En 1925, la prestation de l'Américaine Josephine Baker dans La revue nègre fait l'unanimité de la critique parisienne. Des surréalistes comme Louis Aragon s'intéressent à l'art africain et au jazz. Avec la présence de groupes de musique d'Américains et de musiciens de jazz comme Sidney Bechet, on parle d'« Harlem in Montmartre  ». 
 
Montparnasse, un autre quartier de Paris, est alors à la mode. On s'y attable dans les cafés pour se faire voir. Des intellectuels y discutent des travaux de psychanalyse et de Freud, dont les oeuvres sont traduites par Eugénie Sokolnicka et Marie Bonaparte. 
 
Les scènes berlinoises font place à l'imagination et à la révolte 
Les arts foisonnent en Allemagne pendant la République de Weimar. À Berlin, il y a une centaine de cabarets, 3 opéras et 50 théâtres. Le courant de l'expressionnisme, qui met en scène des univers oniriques et irréels, y est présent dans la peinture, au théâtre et au cinéma. Le dramaturge Bertolt Brecht développe alors un théâtre social et pousse le spectateur à la réflexion. Dans les cabarets berlinois, des idées révolutionnaires critiquent les élites de l'époque et la montée du fascisme.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
141516
17
18
19
20
2122232425
26
27
282930
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Aujourd'hui l'histoire

Réseaux Sociaux Aujourd'hui l'histoire sur Facebook
teasers d'Aujourd'hui l'histoireLe Mois de l'histoire des Noirs au CanadaPremière PLUS histoire