ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 13 h à 13 h 30 et à 20 h (rediffusions)

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Arts et culture

La Grosse Île, lieu de quarantaine pour les immigrants

Le jeudi 24 mars 2016

Bâtiments à la Grosse Île
Bâtiments à la Grosse Île     Photo : Parcs Canada

Située dans le fleuve Saint-Laurent, près de Montmagny, la Grosse Île a été, de 1832 à 1937, une porte d'entrée importante de l'immigration au pays et en Amérique du Nord. L'archéologue de Parcs Canada Robert Gauvin raconte l'histoire de ce lieu d'isolement, ouvert à la suite d'une épidémie de choléra en Europe. L'objectif était de protéger la population contre les maladies contagieuses. 
 
L'accueil d'immigrants après une dure traversée 
La station de quarantaine de la Grosse Île a notamment été associée aux immigrants irlandais, souvent atteints de typhus, qui ont fui la famine au milieu du 19e siècle. Avant d'y être accueillis, les immigrants voyageaient dans des conditions inhumaines. La traversée pouvait durer un ou deux mois, pendant lesquels les cales des navires se remplissaient de cadavres. Dans l'année de 1847, particulièrement terrible, 5000 personnes sont mortes à la Grosse Île. 
 
Dans les années qui ont suivi, la station de la Grosse Île a amélioré ses conditions d'hygiène. Le Dr Frederick Montizambert, surintendant de l'île de 1869 à 1899, a contribué à en moderniser les installations. Il a permis la création d'un village d'environ 200 personnes. 
 
Un changement de vocation 
La station de la Grosse Île a cessé ses activités en 1937 en raison du déclin de l'immigration, de l'ouverture de station d'accueil à Halifax et du développement du chemin de fer. Durant la Seconde Guerre mondiale, des recherches sur les armes bactériologiques y ont été faites, puis, de 1957 à 1984, la station a servi de lieu de quarantaine pour les animaux exportés au Canada. Aujourd'hui lieu historique national, elle est ouverte au public qui souhaite la visiter et ainsi revivre l'expérience qu'ont vécu des milliers d'immigrants.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

28 juin 2016

Les années 1960 en musique

27 juin 2016

Les années 1950 en musique

22 juin 2016

Paris Match, magazine témoin des époques

21 juin 2016

Pierre Boucher, fier ambassadeur de la Nouvelle-France

17 juin 2016

Le mouvement punk des années 70

2 juin 2016

Niki de Saint Phalle : l'art accessible au public