ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

International

La guerre au Vietnam, le premier conflit télévisé de l'histoire

Le vendredi 18 mars 2016

Un blessé parmi une troupe de soldats américains au Vietnam
Un blessé parmi une troupe de soldats américains au Vietnam     Photo : AFP

De 1965 à 1975, les Américains et les Canadiens ont pu assister au déroulement quotidien d'une guerre, soir après soir à la télévision, avec l'effet pernicieux de créer une insensibilité aux horreurs montrées. La politologue Karine Prémont explique comment la couverture des journalistes est passée d'un regard optimiste sur la guerre au Vietnam à une dénonciation de l'offensive américaine. 
 
Le début d'un long conflit 
Le conflit entre les États-Unis et les Vietnamiens commence en 1961, quand John F. Kennedy envoie des conseillers militaires pour former l'armée sud-vietnamienne. Il souhaite résister au régime communiste du Vietnam du Nord.  
 
À partir de 1965, le président Lyndon Johnson obtient carte blanche du Congrès pour mener l'intervention qu'il souhaite au Vietnam. L'armée se met à bombarder le pays, puis en juillet 1965, les premiers soldats américains débarquent au Vietnam du Sud. Dans les dix années qui suivent, les États-Unis envoient environ 2 millions de soldats, surtout des conscrits, au Vietnam. 
 
La perte de l'appui populaire 
De 1965 à 1968, les reportages à la télévision présentent une vision de la guerre au Vietnam dont l'issue serait victorieuse pour les États-Unis. Ils montrent la guerre comme une nécessité pour lutter contre les communistes. Mais devant des images terribles, et avec les morts qui se font de plus en plus nombreux, l'opinion publique bascule. 
 
À partir de 1968, des journalistes, comme le célèbre Walter Cronkite, commencent à dire que le conflit mènera à une impasse. Les bombardements, l'usage du napalm et l'arrosage toxique des plantations avec l'agent orange sont dénoncés. Les comportements de certains soldats américains et les images de saccages suscitent la répréhension. 
 
Aux États-Unis, de nombreuses manifestations pacifiques sont organisées, d'abord dans les universités, puis dans les lieux publics. En novembre 1969, la plus importante d'entre elles rassemble plusieurs milliers d'opposants à la guerre à Washington. Le soutien à l'envoi de troupes au Vietnam s'effrite devant les mensonges des gouvernements successifs sur la situation au Vietnam.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

29 septembre 2016

La bataille de la Somme, un véritable carnage

26 septembre 2016

Les débuts de la guerre froide

19 septembre 2016

L'élection présidentielle serrée de 2000 aux États-Unis

6 septembre 2016

Le plan Marshall : quand les Américains aidaient à reconstruire l'Europe

5 septembre 2016

Oussama ben Laden, l'homme derrière les attentats du 11 septembre 2001

1 septembre 2016

L'affaire Rodney King ébranle les États-Unis